Publié

Sauvetage en AntarctiqueLes Etats-Unis envoient à leur tour un brise-glace

Les Etats-Unis ont envoyé un brise-glace pour aider à libérer un navire russe et un brise-glace chinois piégés dans les glaces de l'Antarctique.

1 / 3
Le brise-glace chinois Xue Long («Dragon des Neiges») s'est trouvé à son tour prisonnier de la banquise (3 janvier 2014).

Le brise-glace chinois Xue Long («Dragon des Neiges») s'est trouvé à son tour prisonnier de la banquise (3 janvier 2014).

Keystone
Un hélicoptère chinois est venu au secours des 52 passagers de l'Akademik Chokalski bloqués par les glaces antarctiques depuis la veille de Noël. (2 janvier 2014).

Un hélicoptère chinois est venu au secours des 52 passagers de l'Akademik Chokalski bloqués par les glaces antarctiques depuis la veille de Noël. (2 janvier 2014).

Keystone
Le bâtiment, qui navigue à présent en eaux libres, devra faire escale dans une base d'exploration de l'Antarctique avant de mettre le cap vers l'Australie. (2 janvier 2014).

Le bâtiment, qui navigue à présent en eaux libres, devra faire escale dans une base d'exploration de l'Antarctique avant de mettre le cap vers l'Australie. (2 janvier 2014).

Keystone

Envoyé par les Etats-Unis pour venir en aide aux «naufragé des glaces» bloqués en Antarctique, le brise-glace Polar Star devrait arriver dans le secteur le 12 janvier, et sa mission devrait durer deux à trois jours.

Le Polar Star, un bâtiment de 120 mètres de long, dont la vitesse maximale est de 18 noeuds, est dépêché sur les lieux en réponse à une demande d'assistance des autorités australiennes et des gouvernements russe et chinois, ont annoncé samedi les gardes-côtes américains.

«On parle de l'Antarctique, qui est un défi en elle-même. Il y a la météo, il y a la glace. Mais nos équipages sont très bien entraînés et nous anticipons un succès», a déclaré l'adjudante-cheffe de la garde-côte, jointe par téléphone.

Cette mission périlleuse fait suite au sauvetage jeudi soir des 52 passagers de l'Akademik Chokalski, un navire russe qui a été pris dans les glaces la veille de Noël.

Le brise-glace chinois Xue Long (Dragon des Neiges), qui est équipé d'un hélicoptère embarqué, s'est porté la semaine dernière à leur secours et a permis leur évacuation vers un brise-glace australien avant d'être son tour pris au piège. Il est cerné par une couche de glace épaisse par endroits de 4 mètres, à une vingtaine de kilomètres des eaux libres, selon des journalistes de l'agence de presse officielle chinoise Chine Nouvelle, présents à bord.

Les 22 membres de l'équipage russe de l'Akademik Chokalski sont quant à eux restés à bord.

Le navire russe avait quitté la Nouvelle-Zélande le 28 novembre pour une expédition organisée à l'occasion du 100e anniversaire du voyage polaire de l'explorateur australien Douglas Mawson en Antarctique.

(ats)

Votre opinion