Washington: Les Etats-Unis vont fermer la mission palestinienne
Publié

WashingtonLes Etats-Unis vont fermer la mission palestinienne

La décision de fermer la mission palestinienne à Washington fait partie des mesures de rétorsion lancées depuis la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël.

1 / 23
En 1897, le journaliste et écrivain Theodor Herzl réunit à Bâle le premier congrès sioniste qui aspire à créer, pour le peuple juif, un foyer en Palestine garanti par le droit public. Du côté arabe, après des protestations de notables de Jérusalem, les premières organisations politiques sont créées en 1911 à Haïfa et à Jaffa pour lutter contre le sionisme.

En 1897, le journaliste et écrivain Theodor Herzl réunit à Bâle le premier congrès sioniste qui aspire à créer, pour le peuple juif, un foyer en Palestine garanti par le droit public. Du côté arabe, après des protestations de notables de Jérusalem, les premières organisations politiques sont créées en 1911 à Haïfa et à Jaffa pour lutter contre le sionisme.

Keystone
Il y a 100 ans, la déclaration Balfour a ouvert la voie à la création de l'Etat d'Israël.Le 2 novembre 1917, ce texte signé par le chef de la diplomatie britannique Arthur Balfour affirme que «le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif».

Il y a 100 ans, la déclaration Balfour a ouvert la voie à la création de l'Etat d'Israël.Le 2 novembre 1917, ce texte signé par le chef de la diplomatie britannique Arthur Balfour affirme que «le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif».

AFP
En 1919, le premier congrès palestinien qui s'est tenu à Jérusalem refuse l'établissement d'un foyer national juif. Lors du 3e congrès qui a eu lieu à Haïfa (voir image), les délégués déclarent illégale administration britannique.

En 1919, le premier congrès palestinien qui s'est tenu à Jérusalem refuse l'établissement d'un foyer national juif. Lors du 3e congrès qui a eu lieu à Haïfa (voir image), les délégués déclarent illégale administration britannique.

Les Etats-Unis ont notifié à la direction palestinienne leur décision de fermer la mission palestinienne à Washington, a annoncé lundi le haut responsable Saëb Erekat, dénonçant une «dangereuse escalade» dans les mesures de rétorsion américaines.

Cette décision est la dernière en date d'une série de mesures prises par l'administration du président Donald Trump contre la direction palestinienne qui a elle gelé les relations avec les officiels américains depuis la reconnaissance unilatérale, en décembre 2017 par les Etats-Unis, de Jérusalem comme capitale d'Israël.

«Un responsable américain nous a notifié la décision de fermer la mission palestinienne aux Etats-Unis», a dit dans un communiqué le numéro deux de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

«Il s'agit là d'une nouvelle illustration de la politique de châtiment collectif pratiquée par l'administration Trump contre le peuple palestinien, auquel elle a déjà coupé l'aide financière pour des services humanitaires, y compris dans les secteurs de la santé et de l'éducation», a-t-il dit.

«Cette dangereuse escalade montre bien que les Etats-Unis cherchent à démanteler le système international pour couvrir les crimes israéliens», a-t-il ajouté. L'OLP du président palestinien Mahmoud Abbas est vue par la communauté internationale comme l'organisation représentant le peuple palestinien, et elle chapeaute l'Autorité palestinienne.

(AFP)

Votre opinion