Tourisme: Les Européens désertent les hôtels suisses
Publié

TourismeLes Européens désertent les hôtels suisses

Parmi les Européens à se rendre régulièrement en Suisse, seuls les Britanniques ont fait preuve de fidélité.

Les hôtels suisses ont accueilli davantage de clients étrangers que de clients helvétiques au mois de septembre.

Les hôtels suisses ont accueilli davantage de clients étrangers que de clients helvétiques au mois de septembre.

DR/Photo d'illustration

L'hôtellerie suisse a enregistré un peu plus de 3,3 millions de nuitées en septembre, en baisse de 1% sur un an. Cette légère contraction cache deux évolutions bien différentes: un recul des hôtes suisses ou européens et une progression des visiteurs venus des autres continents.

Pesant pour près de la moitié des nuitées en septembre - 1,5 million -, les clients suisses ont été moins nombreux à fréquenter les hôtels helvétiques. Cette diminution s'est établie à 39'000 nuitées, soit une contraction de 2,5% par rapport à septembre 2014, selon les chiffres publiés jeudi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

La baisse de la demande indigène reste toutefois relativement modérée par rapport à celle des autres pays du Vieux Continent. A commencer par l'Allemagne, dont de nombreux voyageurs ont évité la Suisse et son franc fort en septembre avec 69'000 nuitées en moins (-16% sur un an).

La situation n'a pas été plus réjouissante concernant les Néerlandais (-14,1%), les Italiens (-7,9%) ou les Français (-6,2%). Et encore, cela n'est rien comparé à la défection des hôtes russes, dont le contingent a fondu d'un tiers sur un an (9800 nuitées en moins, -31,7%).

Parmi les autres Européens à se rendre régulièrement en Suisse, seuls les Britanniques ont fait preuve d'une certaine fidélité (-0,3%).

Forte hausse chinoise

Ces chiffres entrent en résonance avec ceux dévoilés lundi par l'institut KOF et Suisse Tourisme, qui a dit s'attendre à un hiver difficile. L'organe faîtier avait alors estimé qu'il fallait miser sur des marchés plus lointains comme la Chine.

Une stratégie qui a tout son sens au vu des statistiques publiées jeudi par l'OFS: les Chinois (sans Hong Kong) ont été beaucoup plus nombreux à résider dans les hôtels suisses en septembre, en témoigne le bond de 40'000 nuitées sur un an ( 40,5%).

La hausse a aussi été importante du côté des Pays du Golfe ( 44,5%), de l'Inde ( 24,3%) ou de la Corée du Sud ( 11,3%). Seuls les clients japonais ont été à la traîne en Asie, avec des nuitées en diminution en septembre (-0,7%).

Concernant le continent américain, la tendance s'est établie à la hausse grâce aux Etats-Unis, pour lesquels l'OFS a recensé 13'000 nuitées supplémentaires en septembre ( 6,8%).

Zurich grand gagnant

Dans le découpage par régions de l'OFS, les Grisons apparaissent comme les grands perdants du mois de septembre avec un recul de 31'000 nuitées (-7,6%). Le Tessin (-7,6%), le Valais (-6,4%) et Genève (-3,7%) ont également été affectés.

Si la majorité des régions - et tous les cantons romands - ont affiché une baisse, d'autres ont su tirer leur épingle du jeu. Cela a notamment été le cas de la région zurichoise, qui a affiché la plus forte progression des nuitées en Suisse en septembre ( 7,1%).

A noter finalement que sur les neuf premiers mois de l'année, 28,5 millions de nuitées ont été accumulées dans les hôtels suisses, soit une baisse de 0,5% en rythme annuel. La demande étrangère a présenté un recul de 1,4%, alors que la demande indigène a enregistré un gain de 0,6%.

(ats)

Votre opinion