Évasion de prison en Israël - Les évadés palestiniens creusaient le tunnel depuis fin 2020
Publié

Évasion de prison en IsraëlLes évadés palestiniens creusaient le tunnel depuis fin 2020

De nouveaux détails sur la spectaculaire évasion de prison qui a eu lieu début septembre à Gilboa ont été révélés mercredi par les avocats des fugitifs.

Les prisonniers ont passé de longs mois à creuser en vue de leur évasion. 

Les prisonniers ont passé de longs mois à creuser en vue de leur évasion.

AFP

Des prisonniers palestiniens avaient commencé en décembre 2020 à creuser un tunnel dans la prison israélienne de Gilboa, théâtre récemment d’une évasion spectaculaire, ont indiqué mercredi à l’AFP les avocats de deux des évadés arrêtés.

Digne d’un film hollywoodien

Le 6 septembre dernier, six prisonniers palestiniens écroués pour des violences anti-israéliennes se sont enfuis de la prison à haute sécurité de Gilboa, dans le nord d’Israël, via un tunnel creusé sous un évier et débouchant au final sur un trou à l’extérieur du pénitencier.

Cette évasion hollywoodienne rappelant les films «Shawshank redemption» (Les évadés ou A l’ombre de Shawshank, en français) ou encore la «Grande évasion», donne depuis lieu à une vaste chasse à l’homme en Israël et en Cisjordanie occupée, d’où sont originaires les fugitifs qualifiés de «héros» par les Palestiniens.

Le week-end dernier, les forces israéliennes ont arrêté quatre des six fugitifs dans des secteurs arabes du nord d’Israël. Et la police poursuit ses recherches pour localiser les deux autres.

AFP

Cuillères, assiettes et manche d’une bouilloire

Mercredi soir, les avocats de deux des quatre fugitifs arrêtés, Mahmoud Ardah, membre du Djihad islamique écroué depuis 1996 et Yaqoub Qadri, un autre membre de ce groupe islamiste armé palestinien, ont levé une partie du voile sur leur évasion.

«Mahmoud m’a dit avoir commencé à creuser (le tunnel) en décembre. C’est ce qu’il a d’ailleurs aussi dit aux enquêteurs israéliens», a déclaré à l’AFP son avocat Raslan Mahajana, après lui avoir rendu visite en détention mercredi.

AFP

«Ils ont commencé à l’interroger après son arrestation car ils estiment que c’est lui qui a planifié et mis en œuvre l’opération», a ajouté l’avocat dont le client revendique d’ailleurs le rôle d’architecte de l’évasion, précisant qu’il avait utilisé des cuillères, des assiettes et même le manche d’une bouilloire pour creuser le tunnel depuis sa cellule.

AFP

«Très heureux malgré son arrestation»

L’avocate de Yacoub Qadri, Hanane Khatib, a elle confirmé que le creusement du tunnel avait bien débuté en décembre. «M. Qadri m’a dit que ce processus avait commencé le 14 décembre dernier et que c’est ce qu’il avait dit aux enquêteurs israéliens», a-t-elle indiqué, sans épiloguer.

Dans une interview à la chaîne locale Palestine TV, l’avocate a déclaré que son client «était très heureux malgré son arrestation car il a pu errer pendant cinq jours» jusqu’à son arrestation. D’après l’avocate, l’évasion n’était pas prévue le lundi 6 septembre mais les détenus ont précipité la manœuvre car ils craignaient que les gardiens n’aient remarqué des changements suspects dans la cellule.

(AFP)

Votre opinion

1 commentaire