États-Unis: Les ex-présidents (sauf Trump) incitent à se vacciner
Publié

États-UnisLes ex-présidents (sauf Trump) incitent à se vacciner

Bill Clinton, George W. Bush, Barack Obama et même Jimmy Carter apparaissent dans des publicités pour pousser les Américains à recevoir leur injection. Sans surprise, Donald Trump ne participe pas.

par
Michel Pralong

Le vaccin est là, bientôt disponible pour tous et la science est claire, il protège contre le coronavirus, disent Clinton, Bush et Obama.AD Council

Quatre des cinq anciens présidents des États-Unis ont participé à deux spots d’intérêt public, enjoignant les Américains à aller se faire vacciner. Manque à l’appel Donald Trump. Mais, selon AD Council qui supervise ce projet, l’absence du président sortant s’explique par le fait que ces vidéos ont été tournées lors de l’investiture de Joe Biden en janvier dernier, à laquelle Trump n’avait pas assisté, écrit CBS. Cela vaut sans doute pour la vidéo ci-dessus, dans laquelle on voit Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama réunis, dans les lourds manteaux qu’ils portaient en effet lors de l’assermentation de l’actuel président.

«Je veux retourner au stade», dit Bush

Mais Jimmy Carter non plus n’était pas à cette cérémonie, en raison de son état de santé. Pourtant, l’ancien président, 96 ans, figure dans un deuxième film avec son épouse, tout comme les couples Clinton, Bush et Obama. Dans cette vidéo, chacun explique pourquoi il se réjouit de se faire vacciner. «Je veux pouvoir retourner travailler et me déplacer», dit Bill Clinton. «Je veux pouvoir aller trouver la maman de Michelle et la serrer dans mes bras», dit Barack Obama. «Je veux être dans un Texas Ranger Stadium plein, le jour de l’ouverture» explique George W. Bush. «Je me suis fait vacciner parce que je veux que cette pandémie cesse le plus vite possible», déclare Jimmy Carter que l’on voit, tout comme son épouse Rosalynn, se faire injecter le vaccin. «Maintenant, c’est à vous», conclut-il.

Rappelons que Donald et Melania Trump s’étaient tout de même fait vacciner, mais en toute discrétion, alors qu’ils étaient encore à la Maison-Blanche.

AD Council

Votre opinion