Publié

Séisme au NépalLes expéditions sur l'Everest vont bientôt reprendre

L'avalanche qui a déferlé sur le camp de base samedi a détruit les échelles permettant la traversée très périlleuse de la cascade de glace du Khumbu, semant le doute sur la poursuite de la saison sur l'Everest cette année.

Le séisme au Népal samedi a déclenché une avalanche sur l'Everest alors que près de 800 alpinistes étaient en train de le gravir. 18 personnes sont mortes.

Le séisme au Népal samedi a déclenché une avalanche sur l'Everest alors que près de 800 alpinistes étaient en train de le gravir. 18 personnes sont mortes.

AFP

L'ascension de l'Everest pourra reprendre d'ici la semaine prochaine en dépit du séisme qui a frappé le Népal samedi dernier, a annoncé ce jeudi 30 avril un responsable du gouvernement népalais. Selon lui, les alpinistes n'ont aucune raison de renoncer à leurs expéditions.

Le tremblement de terre a provoqué une avalanche qui a déferlé sur le camp de base et détruit les échelles permettant la traversée très périlleuse de la cascade de glace du Khumbu, semant le doute sur la poursuite de la saison sur l'Everest cette année.

Mais le chef du département du Tourisme a demandé aux alpinistes de ne pas renoncer à leur ascension, expliquant que les réparations étaient en cours. «Les échelles vont être réparées d'ici deux à trois jours et les ascensions se poursuivre, personne n'a de raison de renoncer à son expédition», a dit Tulsi Gautam à l'AFP.

Le sol est stable

Selon lui , le gouvernement s'est entretenu cette semaine avec les alpinistes et les guides, qui se sont dit prêts à reprendre l'ascension. «Il n'y a pas de raison scientifique de s'attendre à un nouveau séisme (...) et nous jugeons le sol assez stable pour grimper en dépit des répliques», a-t-il ajouté.

Quelque 800 alpinistes étaient en train de gravir l'Everest quand l'avalanche s'est produite, faisant 18 morts. Elle a été déclenchée par le séisme qui a tué plus de 5500 personnes et détruit une grande partie du Népal.

Les équipes de secours ont évacué par hélicoptère les plus gravement blessés depuis le camp de base, d'autres étant récupérés plus haut dans la montagne.

L'avalanche de samedi est la plus meurtrière jamais intervenue sur l'Everest, un an après une autre avalanche qui avait tué 16 guides népalais et déclenché l'arrêt de toute ascension sur le célèbre sommet.

(AFP)

Votre opinion