Suisse: Les exportations en hausse de 7,9% en juillet
Publié

SuisseLes exportations en hausse de 7,9% en juillet

Par rapport à l'an passé, les exportations sont en progression. En revanche, le secteur horloger est en baisse.

(Photo d'illustration).

(Photo d'illustration).

Reuters

Les exportations de la Suisse, corrigées du nombre de jours ouvrables, ont augmenté en juillet de 7,9% par rapport à la même période de l'an passé à 17,7 milliards de francs. En termes réels, elles affichent une hausse de 2,4%.

Par rapport à juin 2016, les exportations désaisonnalisées ont progressé de 3,5%. La tendance positive amorcée mi-2015 se poursuit, relève l'Administration fédérale des douanes (AFD) mardi dans un communiqué.

Balance commerciale

Parmi les dix principaux groupes de marchandises, sept ont affiché une hausse alors que le secteur de l'horlogerie, le troisième plus important, reculait de 5,9%. Les produits chimiques et pharma ont dopé aussi bien les exportations que les importations.

Les importations helvétiques se sont accrues pour leur part de 11,8% (réel: 8,2%) à 14,8 milliards de francs. La balance commerciale boucle avec un excédent de 2,9 milliards.

Horlogerie en baisse

Les exportations horlogères ont poursuivi leur mouvement de recul en juillet, pour le treizième mois consécutif. La valeur des exportations a chuté de 14,2%, pour s'établir à 1,64 milliard de francs.

Les deux jours ouvrables en moins ont «certainement pénalisé en partie» cette année les résultats du mois de juillet, sans pour autant être déterminants puisque les exportations suisses globales publiées aujourd'hui se sont malgré tout inscrites en hausse, indique mardi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) dans son commentaire mensuel.

L'horlogerie est assez clairement en retrait par rapport à la moyenne des exportations suisses depuis des mois, a constaté Philippe Pegoraro, responsable du service statistique de la FH, joint par l'ats.

Par pays, les Etats-Unis sont passés en tête des principaux pays importateurs devant Hong Kong, grâce à une baisse certes importante et située dans la moyenne mondiale, mais néanmoins deux fois moins marquée (-14,7% à 178,5 millions de francs) que dans l'ex-colonie britannique (-32,7% à 174,8 millions).

La cité-État asiatique sort d'une année et demie de variations «fortement négatives». Pour autant, c'est la première fois qu'elle n'occupe pas la première place mensuelle depuis plus de 18 mois.

Ralentissement au Japon

En Europe, après un recul important en juin, l'Italie ( 9,9% à 123,4 millions de francs) et le Royaume-Uni ( 13,4% à 110,2 millions) ont affiché une «croissance sensible», qui s'explique «en partie par un effet de base favorable».

La croissance des exportations horlogères vers le Japon a commencé à ralentir ( 0,6% entre janvier et juillet 2016 par rapport à la même période de 2015) après cinq mois de variations négatives, dont -11,9% lors du mois sous revue, à 112,8 millions de francs. L'Empire du soleil levant, second marché asiatique, a cédé ce mois sa troisième place à l'Italie.

Cinquième débouché, la France a accéléré le repli entamé en février (-27,8% à 110,5 millions de francs). La valeur des exportations vers la Chine a reculé de 6% comparé à juillet 2015, à 107,1 millions. La situation de l'Allemagne s'est aussi brutalement dégradée depuis le mois d'avril (-23,6% en juillet sur un an, à 89,3 millions).

Moins de métaux précieux

Par matière, les garde-temps en métaux précieux ont affiché un cinquième mois de forte baisse, tant en valeur (-26,8%) qu'en nombre de pièces (-31,1%), «jouant un rôle considérable sur le résultat total». Les montres en acier (-5,6%) ou bimétalliques (-9,5%) ont aussi reculé.

Quant aux segments de prix, tous ont connu une évolution négative en juillet. En particulier, les montres de moins de 200 francs et de plus de 3000 francs ont respectivement chuté de 15,8% et de 16,2%, avec une dégringolade de 19,7% en volumes dans le premier cas. Les montres entre 200 et 3000 francs ont pour leur part vu leur valeur reculer de 9,9% en comparaison annuelle.

(ats)

Votre opinion