Suisse – Les faillites pourraient être seulement retardées
Publié

SuisseLes faillites pourraient être seulement retardées

Avec les remboursements des prêts Covid-19 en début d’année 2022, les faillites d’entreprises suisses pourraient prendre l’ascenseur, selon Alvarez & Marsal.

Les prêts Covid-19 devront être remboursés dès l’an prochain.

Les prêts Covid-19 devront être remboursés dès l’an prochain.

Matthias Spicher

Nombre de faillites n’ont pas encore eu lieu en Suisse, selon le cabinet Alvarez & Marsal (A&M). Et ce grâce aux mesures d’aides financières étatiques, s’élevant à 42 milliards de francs. Ce nombre a même diminué en 2020 de 20% par rapport à 2019, bien que la situation des entreprises suisses se soit détériorée.

«Avec la fin des aides étatiques au début de 2022, l’économie suisse pourrait être confrontée à une augmentation du nombre de faillites et d’insolvabilités», explique A&M, dans un communiqué, mercredi.

Cette détérioration provient d’une hausse de l’endettement, une diminution des liquidités, ainsi qu’une baisse des revenus et des bénéfices. La proportion des entreprises helvétiques concernées est ainsi passée de 5,6% à 24%. Soit une augmentation de 30% par rapport à 2019.

Des faillites retardées

Actuellement, les remboursements de prêts Covid-19 jusqu’à 500’000 francs sont prévus au début de 2022. «Le phénomène des faillites différées, aussi connu comme le «Covid-19 bankruptcy gap», est une préoccupation croissante pour l’économie suisse.

Les mesures d’aide étatiques accordées pendant la pandémie n’ont pas complètement empêché certaines faillites, mais les ont simplement retardées», précise Alessandro Farsaci, managing director auprès de A&M Suisse.

Près d’un quart des 178 entreprises suisses analysées par A&M ont souffert de conditions financières difficiles en 2020. Le secteur financier et immobilier n’était pas concerné par cette analyse.

(comm/cbx)

Votre opinion

2 commentaires