Football: Les fans du PSG font enrager tout un pays
Actualisé

FootballLes fans du PSG font enrager tout un pays

Vendredi, le club parisien a atomisé les Belges de Beveren en match amical 7-0. De quoi faire perdre la tête à pas mal de ses fans.

par
Sport-Center
Les fans du PSG

Les fans du PSG

DR/Twitter

En France, quelle que soit la taille de l’enceinte, la jauge a été fixée à 5000 personnes, lors de la reprise des activités après l’annulation des saisons sportives due au coronavirus. Les spectateurs sont censés, bien entendu, y respecter également les règles de base, comme la distanciation sociale.

Vendredi, une partie des spectateurs présents au Parc des Princes pour la partie amicale entre le PSG et Beveren n’a pas pu résister à «faire comme avant». Des ultras se sont massés derrière les buts, sans masque, ni rien. De quoi faire enrager un peu tout le monde dans le milieu sportif français, qui travaille actuellement à des protocoles pour pouvoir accueillir encore plus de monde dans un futur proche.

«Il faut que ça se passe bien pour que la ‘jauge’ augmente, a indiqué le ministère chargé des Sports, dans les colonnes de L’Équipe. Ces attitudes ne vont pas encourager à desserrer la limitation du nombre de supporters.»

«Les consignes ont été données à l'arrivée de chacun des spectateurs, également affichées et diffusées sur les écrans géants, a expliqué le club parisien, toujours dans les colonnes du quotidien sportif. Pour entrer dans le stade, chaque supporter - les ultras aussi -, devait porter un masque. Après, on est en France, on ne peut pas les obliger à en porter...»

Dans la foulée, c’est l'Association nationale des Ligues de sport professionnel (ANLSP) qui a réagi de manière véhémente: «Le comportement de quelques-uns ne doit pas tout remettre en cause, y compris à leur propre détriment, et mettre en cause la survie d'un secteur économique en son entier. Nous appelons l'ensemble des spectateurs et des groupes de supporters à la responsabilité et aux respects des consignes sanitaires.»

«Les ultras du PSG se sont tiré une balle dans le pied et par la même occasion ont tiré une balle dans le pied de tout le sport professionnel français. Tout le monde doit se montrer responsable. J'ai un grand sentiment de tristesse après ce qu'il s'est passé hier (vendredi) au Parc des Princes, a lâché son président Patrick Wolff. Les ultras doivent savoir toutes les conséquences que leur comportement peut avoir sur le plan économique et sur les emplois administratifs derrière dans les clubs. À la première occasion, ils se mettent à faire n'importe quoi. Et en plus ils aiment le club, c'est d'autant plus incompréhensible. Ils doivent se rendre compte qu'ils ne sont pas seuls sur terre.»

La Ligue de rugby, sport dans lequel les recettes aux guichets sont bien plus importantes dans le budget des clubs hexagonaux que le football (davantage dépendant des droits TV), a aussi tenu à faire savoir son mécontentement. Elle a écrit une lettre à Roxana Maracineanu, Ministre déléguée chargée des Sports, une lettre salée. Paul Goze, le Président de la LNR, y fait part de «sa colère, sa consternation et son inquiétude face à de tels agissements, jugés irresponsables».

Les fans parisiens avaient déjà consterné tout un pays, lorsque le PSG avait assuré sa qualification pour les quarts de finale de la Champions League face à Dortmund, alors que le confinement devenait gentiment de mise en France. Les Ultras locaux s’étaient rassemblés à plusieurs milliers au Parc des Princes, pendant que des joueurs participaient à la fête depuis le stade.

Votre opinion

0 commentaires