Télévision: Les fans payeront cher pour le hockey et le foot
Publié

TélévisionLes fans payeront cher pour le hockey et le foot

La bataille fait rage dans le paysage télévisuel helvétique. L'arrivée de nouveaux acteurs a bouleversé les codes.

La nouvelle chaîne MySports diffusera dès cette semaine le championnat de National League de hockey sur glace.

La nouvelle chaîne MySports diffusera dès cette semaine le championnat de National League de hockey sur glace.

Keystone

La bataille féroce pour les droits de retransmission télévisuelle des événements sportifs a des conséquences pour les spectateurs. Dès la nouvelle saison, les fans assidus de hockey sur glace et de football devront payer le prix fort.

Pendant des années, tout était simple. Le client qui souhaitait une offre complète de sport en direct à la télévision devait s'abonner à Swisscom TV et à sa filiale Teleclub. Il avait ainsi accès tant aux retransmissions «live» de rencontres nationales de football et de hockey, qu'à celles des meilleures ligues européennes.

Mais ce temps est révolu. Le câblo-opérateur UPC (ex-Cablecom) a raflé à Swisscom les droits pour le championnat de Suisse de hockey sur glace ainsi que la plupart des matches du championnat de football allemand, la Bundesliga. Ceux des championnats anglais (Premier League) et espagnol (La Liga) - commentés en allemand - sont déjà passés en 2016 en mains de l'opérateur de diffusion directe sur internet Dazn.

En contrepartie, Swisscom a pu s'assurer les droits pour le championnat de Suisse de football, la ligue des champions de l'UEFA (Champions League), les championnats italiens et une grande partie des français.

Sky fait pression

En parallèle, le géant de la télévision payante Sky - qui vendait jusqu'ici ses matches en direct à Teleclub - fait pression sur le marché helvétique. La nouvelle application Sky permet aux clients de Swisscom, de Sunrise et d'UPC de visualiser les rencontres de la Bundesliga et de la Champions League, pour un coût supplémentaire toutefois.

Il n'existe désormais plus un fournisseur complet et unique pour les matches en direct. Les amateurs de ballon rond et de hockey sur glace devront donc dépenser sensiblement plus qu'avant.

Les fans en auront pour leur argent avec UPC, qui propose la nouvelle chaîne sportive MySports et le paquet Teleclub pour 1832 francs par an. Soit 200 francs de plus que l'offre complète de Swisscom de l'année précédente, qui n'existe plus.

Encore plus cher

Mais ce sera encore plus cher du côté du géant bleu et de Sunrise. Le premier demande 1600 francs, y compris avec la Bundesliga via Sky App, mais sans offre promotionnelle, selon les calculs de l'expert en télécommunications Ralf Beyeler, interrogé par l'ats.

Toutefois, l'offre de Swisscom ne comprend pas les championnats de Suisse de hockey sur glace, car UPC refuse d'élargir la diffusion à son principal rival. Pour rappel, l'entreprise zurichoise et plusieurs membres du groupement de câblo-opérateurs Suissedigital (Quickline, Net Naxoo, etc.) ont conclu des contrats de diffusion des programmes de la nouvelle chaîne MySports.

Donc, le fan de football et de hockey sur glace devrait encore s'abonner à UPC, ce qui gonflerait sa facture finale à 2576 francs par an. La combinaison Sunrise UPC reviendrait à 2838 francs.

Marché morcelé

Le marché des droits du sport, jadis très homogène, s'est totalement morcelé, a récemment déploré le patron de Swisscom, Urs Schaeppi. Pour retenir et gagner des clients, l'opérateur historique et Sunrise ont lancé des promotions très avantageuses.

Combien de temps encore les fans supporteront-ils la spirale de la hausse des prix? Pas étonnant que le client soit mécontent de devoir payer plusieurs abonnements, estime le président du FC Bâle Bernhard Burgener, dont la société Highlight Communications est active dans le domaine des droits de marketing sportif. «Tant que la demande dépasse l'offre, ça fonctionne», a-t-il récemment déclaré dans un entretien à l'hebdomadaire alémanique Bilanz.

Les amateurs occasionnels, eux, peuvent acheter des matches individuels chez Swisscom et Sunrise. UPC et d'autres câblo-opérateurs proposent quant à eux des forfaits journaliers.

Fédération des consommateurs critique

Outre-Sarine, la Fondation pour la protection des consommateurs (SKS) se montre critique. «La nouvelle constellation pour la saison 2017/2018 est insatisfaisante pour les fans de sport suisses», souligne André Bähler, responsable Politique et Economie à la SKS.

Avec la fragmentation des droits pour le hockey sur glace et le football suisse, il est devenu plus cher et compliqué de recevoir l'offre complète des matches en direct. «En particulier, pour les personnes avec un petit budget, ces tarifs sont très élevés», reproche M. Bähler.

Des solutions créatives existent toutefois. «Un voisin peut s'abonner aux championnats de hockey, un autre au football, et les deux peuvent regarder ensemble les rencontres», suggère l'expert.

MySports démarre vendredi

La chaîne MySports d'UPC démarre ce vendredi à 18 heures, avec le début du championnat de hockey sur glace. La grande attraction chez MySports est la diffusion en direct des matches des ligues suisses de hockey sur glace et de l'équipe nationale. L'autre atout sera les rencontres de football de la Bundesliga. Au menu de MySports figurent encore la crème du hockey sur glace de Russie et de Suède ainsi que les matches de football des ligues du Portugal, des Pays-Bas ou encore de Russie. A cela s'ajoutent le handball, basketball, beachvolleyball suisses, ainsi que les courses automobiles de Formule E.

(ats)

Votre opinion