Actualisé

CopycatLes faux Loyons pullulent

L’existence de l’étrange individu au masque à gaz qui erre parfois dans la forêt de Maules (FR) amuse certains lecteurs. Ils s’en donnent à cœur joie. Exemples.

par
Renaud Michiels
1 / 3
Le vrai Loyon

Le vrai Loyon

Leserreporter
De nombreux lecteurs se sont amusés à créer de faux Loyons.

De nombreux lecteurs se sont amusés à créer de faux Loyons.

Leserreporter
De nombreux lecteurs se sont amusés à créer de faux Loyons.

De nombreux lecteurs se sont amusés à créer de faux Loyons.

Leserreporter

Un facétieux lecteur nous a envoyé une photo «exclusive» du Loyon de face, prise dans les bois. Accompagné d’un commentaire lapidaire et victorieux: «Olé!» Le même – on parle ici d’un joyeux récidiviste – nous a ensuite fait parvenir un: «J’ai réussi à approcher le Loyon dans la forêt de Maules.» Avec cette fois une image du mystérieux personnage au masque à gaz s’offrant une pause bière… Sympa. Mais parfaitement bidon. A l’heure actuelle, il n’existe toujours qu’une seule image du vrai Loyon, prise de dos il y a dix jours. Et son identité reste un mystère.

Reste que ces faux documents montrent bien les différentes attitudes face à l’énigme de la forêt gruérienne. Même s’il n’a jamais été agressif, certains craignent de croiser l’inquiétant Loyon. D’autres demandent au contraire qu’on lui fiche la paix. Et les derniers – surtout s’ils n’habitent pas dans le coin – s’en amusent.

Commentaires rigolards

Ainsi, il existe déjà une page Facebook sur le «Loyon de la forêt» comme s’il s’agissait d’une créature imaginaire. Et notre site Web regorge de multiples commentaires rigolards: «Les envahisseurs sont là!» «Appelez l’équipe de Scoubidou pour résoudre ce mystère.» «C’est le nouvel écran total indice 5000.» Quant à la réelle identité du Loyon, nous avons eu droit à: «C’est Dark Vador.» «Ou Ueli Maurer?» Plus fort encore dans le genre insolite, nous avons eu la chance de discuter avec l’authentique personnage de la forêt. Sauf qu’il vit en ville, à Aigle (VD).

Vrai Loyon retrouvé

«Le vrai Loyon, c’est moi!» nous lance Louis Girod, 68 ans. «C’est simple: Loyon est parfois le surnom donné pour Louis. Et moi, tout le monde m’appelle Loyon depuis mon plus jeune âge. A tel point que beaucoup ne connaissent même pas mon vrai prénom. Avant ma retraite, lorsque j’étais machiniste, j’avais précisé «Loyon» sur ma carte de visite.» Hilare, ce vrai-faux Loyon nous explique qu’il vient de passer un week-end mémorable. «Nous n’avons pas cessé de blaguer. Mes copains m’ont demandé pourquoi je n’étais pas dans les bois. Ou bien où j’avais caché mon masque à gaz.»

«On ne va pas faire une battue»

Les apparitions du Loyon seront discutées lors de la séance hebdomadaire, lundi soir, nous avaient glissé les autorités de Sâles (FR). Car des habitants aimeraient bien ne plus croiser le mystérieux personnage dans la forêt de Maules.

Mais au final, la discussion a été reléguée dans la rubrique «divers». Car la position des autorités se résume aujourd’hui à un: circulez, y a rien à voir. «Honnêtement, tout a été dit. Ce personnage n’a jamais posé aucun problème donc nous n’allons tout de même pas organiser une battue! On va le laisser en paix», lance Guy Savary, vice-syndic. «D’accord, nous avons un original qui se balade en forêt, enchaîne le syndic Jean-Marc Piguet. Et si nous avions des plaintes nous interviendrions. Mais il n’a jamais causé de problème. Nous n’allons donc pas nous occuper d’un problème que nous n’avons pas.»

Votre opinion