Football - Les favoris au rendez-vous, sauf le PSG
Actualisé

FootballLes favoris au rendez-vous, sauf le PSG

La fin de la 1re journée de Champions League a donné lieu à un festival de buts un peu partout en Europe. Paris et sa «MNM» ont quant à eux déçu à Bruges (1-1).

par
Sport-Center
Jordan Henderson a fait exploser Anfield mardi soir.

Jordan Henderson a fait exploser Anfield mardi soir.

AFP

Cela faisait plus de sept ans que le Milan AC n'avait plus posé un pied en Champions League et ça s’est senti, à Anfield. Les Transalpins ont été largement dominés par les Reds et auraient pu être distancés après simplement 14 minutes de jeu... Alexander-Arnold a poussé Tomori à marquer contre son camp à la 9e, avant que Salah ne rate un penalty (son premier échec sur ses 18 dernières tentatives), bien arrêté par Maignan.

Une fois n'est pas coutume, Jürgen Klopp avait quelque peu fait tourner son effectif et ça n'a pas changé grand-chose à la puissance des Liverpuldiens, qui auraient aussi pu marquer par Jota (9e) et Salah (12e). Les Milanais ont cru en leur bonne étoile juste avant la pause, grâce notamment à Rebic, qui a inscrit le 1-1 (42e), avant d'être à l'origine du 1-2 de Diaz (44e). Mais ça n'a été qu'un feu de paille.

«Trio magique» muet

Revenus avec les mêmes intentions sur la pelouse, les Liverpuldiens ont ajouté une couche à la foisonnante légende des affrontements entre ces deux équipes historiques. Salah (49e) a crucifié Maignan de près, avant que Henderson n'en fasse de même 20 minutes plus tard, de loin cette fois. Les Reds sont ainsi 1ers de ce groupe, car l'Atlético de Madrid n'a pu faire mieux qu’un vilain 0-0 à domicile contre le FC Porto.

Les médias du monde entier parlent depuis de longues semaines de la fameuse «MNM» du PSG? C'est pourtant le «H» de Herrera qui a inscrit le premier but du club parisien en Champions League cette saison, dans le groupe A, face au Club Bruges (1-1). L'Espagnol a, il est vrai, été servi sur un plateau à la suite d'un débordement supersonique de Mbappé (15e).

Mais avoir la meilleure attaque, sans doute, de la planète, ne dispense pas de défendre. Et cette formation du PSG un peu déséquilibrée a vu Vanaken égaliser de belle manière peu avant la demi-heure. Sous la houlette de l'arbitre suisse Sandro Schärer, les Parisiens ont eu le ballon, mais les Belges les occasions!

Fêtes de tirs

Dans cette même poule très relevée, Manchester City a connu quelques soucis pour venir finalement à bout RB Leipzig (6-3). Les hommes de Pep Guardiola ont bénéficié d'un coup de pouce involontaire du Français Mukiele, auteur d'un but contre son camp assez improbable peu avant la demi-heure et globalement dominé. Mais le triplé de Nkunku a longtemps laissé planer le doute, avant que Cancelo (5-3, 75e) ne mette un terme au suspense d'un missile lointain en pleine lucarne.

Dans le groupe C, qui avait vu le Borussia Dortmund aller s'imposer à Besiktas (1-2) en fin d'après-midi, l'Ajax Amsterdam a commencé très fort chez le Sporting (1-5). Les Néerlandais ont ouvert le score après 68 secondes grâce à Sébastien Haller, qui effectuait ses grands débuts en C1. Le buteur français a récidivé dès la 9e et bouclé l'affaire aux 51e et 63e, en complétant un incroyable quadruplé.

Enfin, dans la poule D, un Real Madrid pas forcément très ambitieux dans le jeu est allé gratter une victoire heureuse à San Siro, face à l'Inter Milan (0-1). Il peut notamment remercier son portier Thibaut Courtois, auteur de quelques parades de classe, et Rodrygo, buteur en toute fin de partie (89e). Les Madrilènes sont à égalité dans ce groupe avec le Sheriff Tiraspol qui a battu Donetsk en début de soirée (2-0).

Votre opinion