Football: Les Féroé se préparent à la bonne franquette

Publié

FootballLes Féroé se préparent à la bonne franquette

Arrivés mardi déjà à Lucerne, les footballeurs féringiens s'entraînent d'arrache-pied avant leur match contre la Suisse. L'ambiance est à la fois studieuse et décontractée. Reportage.

par
N.Jr
1 / 12
Les joueurs des Féroé à l'entraînement hier matin à Emmenbrücke.

Les joueurs des Féroé à l'entraînement hier matin à Emmenbrücke.

Maxime Schmid
Aurelio, un fan des Iles Féroé, prend en photo un joueur...

Aurelio, un fan des Iles Féroé, prend en photo un joueur...

Maxime Schmid
Les joueurs à leur descente de car.

Les joueurs à leur descente de car.

Maxime Schmid

Après une première séance matinale effectuée dans le bourbier de Gersag, les joueurs de Féroé ont retrouvé hier en fin de journée le petit stade d'Emmenbrücke. Direction cette fois-ci le synthétique, planté en bordure d'autoroute.

Le coach Lars Olsen devait diriger tout ce petit monde dans la bonne humeur. Parmi les rares spectateurs figurait Aurelio, supporter inconditionnel des Féroé venu de Zoug. «Je suis un fan des petites nations, de ces équipes que l'on peut encore approcher facilement», nous glisse-t-il. L'homme a un faible pour Saint-Marin, le Liechtenstein et surtout bien sûr les Féroé. «Dimanche, nous serons plus d'une quarantaine à venir les soutenir au stade.»

Les footballeurs de Tórshavn, qui ont déjà engrangé quatre points, rêvent d'un nouvel exploit. «Je signerais volontiers pour un 1-1, lâche Jóan Símun Edmundsson (39 sélections, 6 buts), la star locale. Je pense que l'on va marquer. Normalement, la Suisse devrait l'emporter mais en football, le scénario n'est pas toujours normal.»

Jóan Símun s'était probablement dit la même chose avant de dominer deux fois la Grèce sur la route de l'Euro 2016.

Ton opinion