21.02.2013 à 12:37

JouetsLes filles dopent les résultats de Lego

Le bénéfice net du fabricant danois de jouets de Lego a grimpé de 35% l'an dernier. Une croissance impressionnante due à sa gamme «Lego Friends» destinée aux jeunes demoiselles.

Les filles jouent de plus en plus aux Lego grâce à une gamme qui leur est spécialement destinée.

Les filles jouent de plus en plus aux Lego grâce à une gamme qui leur est spécialement destinée.

AFP

Le fabricant danois de jouets de Lego a connu une croissance impressionnante l’an passé. Le groupe a fait bondir son bénéfice et ses parts de marché, grâce entre autres aux produits ciblés pour les filles.

Le bénéfice net a grimpé de 35% à 5,613 milliards de couronnes (928,8 millions de francs), tandis que le chiffre d’affaires augmentait de 25% à 23,405 milliards.

«En 2012, le groupe Lego a poursuivi sa forte croissance des années récentes», s’est félicité la direction dans le rapport annuel publié jeudi. Si bien que «la part de marché mondiale du groupe Lego dans le secteur du jouet à la fin 2012 s’élève à environ 8,6%, contre 7,1% en 2011».

La société a souligné entre autres le «succès énorme» de sa gamme «Lego Friends» destinée aux filles, pour laquelle «en dépit d’un accroissement considérable de la capacité de production (...) la très forte demande n’a pu être entièrement satisfaite».

Progression en Asie

Lego souligne également sa progression «en Asie, qui est encore un marché relativement petit pour le groupe». La croissance a été la plus faible en Europe du Sud, «mais toujours dans un bon ordre de grandeur sous les 10% malgré des dynamiques de marché très éprouvantes».

Le groupe familial n’est pas certain de pouvoir rééditer en 2013 sa performance. «Les difficultés économiques sur beaucoup de marchés européens et nord-américains devraient aboutir à des taux de croissance plus faibles pour l’entreprise que ceux atteints ces dernières années.»

Lego, fondé par un menuisier en 1932 dans la petite ville de Billund où se situe toujours son siège, a dépassé en 2012 la barre des 10’000 salariés, passant durant l’année de 9400 à 10’400 personnes employées à travers le monde. Il a révélé avoir payé en mai un dividende moyen de 14,6 millions de couronnes par action, sachant qu’il n’y en a que 205 en circulation.

(ats/afp)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!