Football - Les filles vont faire leur révolution
Publié

FootballLes filles vont faire leur révolution

Dès la rentrée, une nouvelle formule régira la Super League féminine en Suisse. Le championnat comptera deux équipes de plus et des play-off désigneront le champion.

par
Nicolas Jacquier
Le 29 mai dernier, les joueuses du Servette FC Chênois avaient été sacrées championnes de Suisse 2020-2021.

Le 29 mai dernier, les joueuses du Servette FC Chênois avaient été sacrées championnes de Suisse 2020-2021.

freshfocus

Lancée en 2003, la Super League helvétique n’a pas changé depuis sa création. Il y a toujours 10 équipes sur la ligne de départ et malgré plusieurs tentatives de modifier la formule, rien n’a fondamentalement changé hormis quelques modifications cosmétiques ou liées au règlement (comme l’abandon puis le retour des barrages).

Si la Super League paraît finitivement figée chez les hommes, cela bouge par contre du côté de lAXA Women’s Super League, puisqu’une nouvelle formule sera appliquée dès la saison 2021-2022. Avec comme premier critère, la volonté de rendre la compétition plus attractive.

Pour ce faire, l’élite comptera désormais 10 clubs (et non plus 8) après les promotions du FC Yverdon et du FC Aarau. Grande nouveauté: l’introduction de play-off, calqués sur le modèle des Coupes d’Europe pour désigner le titre de champion.

«Notre but est de rendre les matches plus attrayants et de réduire la pression sur les joueuses»

Tatjana Haenni, responsable du football féminin à l’ASF

Une révolution souhaitée par les clubs eux-mêmes, avec l’aval de l’Association suisse de football. «Notre but est de rendre les matches plus attrayants et de réduire la pression sur les joueuses, explique Tatjana Haenni, responsable du football féminin à lASF. L’objectif vise aussi à renforcer l’intérêt des médias.» Cette nouvelle formule, qui entrera en vigueur dès cet été, doit aussi permettre de développer le marketing entourant le championnat.

Très concrètement, rien ne changera pour les deux premiers tours - les 10 équipes jouant deux fois les unes contre les autres. Après ces 90 matches, ce sera le grand schisme au classement: les 8 premiers entameront des play-off pour le titre de champion de Suisse (avec quarts de finale aller/retour, demi-finales aller/retour et finale sur un seul match). Les quatre formations éliminées au stade des quarts de finale disputeront des matches de classement (places 5 à 8) pour ne pas arrêter abruptement leur saison…

Avec un tour de promotion/relégation

Pour ce qui concerne le bas de tableau, un tour de promotion/relégation verra le jour, qui réunira les deux derniers de Super League et les deux premiers du classement de LNB. Après une sévère bataille, les deux formations les mieux classées resteront ou seront promues dans l’élite.

Cette nouvelle formule restera en place pour une durée d’au moins cinq ans. «On ne va pas changer de formule chaque saison. Un premier bilan pourra être établi à partir de 2026», conclut Tatjana Haenni.

En attendant, les filles vont faire une révolution que leurs homologues masculins attendent toujours en vain.






Votre opinion