12.06.2012 à 10:53

TélécommunicationsLes frais de roaming ont nettement chuté

S'ils restent élevés, les frais de téléphonie et d'Internet à l'étranger ont tout de même chuté l'an dernier de moitié chez Sunrise et d'un quart chez Swisscom, observe comparis.ch.

En vacances, l'inséparable smartphone peut s'avérer un compagnon fort dispendieux, avertit comparis.

En vacances, l'inséparable smartphone peut s'avérer un compagnon fort dispendieux, avertit comparis.

Keystone

Certes, la Suisse demeure un îlot de cherté en matière d'itinérance internationale, souligne la dernière enquête publiée mardi du comparateur en ligne. Même si certains opérateurs ont bel et bien diminué le surcoût liée à l'utilisation d'un téléphone mobile ou d'internet depuis l'Europe.

Chez Sunrise, un forfait de minutes de conversation et de transfert de données, qui coûtait 126 francs l'an passé, revient désormais à 60 francs. Swisscom pour sa part facture 78 francs au lieu de 104 voici douze mois.

Quant à Orange, qui se distinguait encore l'an dernier de ces concurrents comme le plus avantageux, il a maintenu son tarif à 71 francs, indique comparis.

Pas de réduction sans option

Or les coûts de roaming plus faibles ne profitent pas à tout un chacun puisqu'il faut souscrire une option payante pour en bénéficier. Et dans le labyrinthe d'alternatives, le client a souvent du mal à s'y retrouver, observe l'enquête.

«Les consommateurs ne s'informant et ne négociant pas à l'avance se font implacablement arnaquer, déplore Ralf Beyeler, expert en télécommunication chez comparis, cité dans le communiqué.

En vacances, l'inséparable smartphone peut s'avérer un compagnon fort dispendieux, avertit comparis. Consulter la télévision, la radio ou les cartes routières requiert un volume de données important, explosion des frais à la clé.

Pour surfer sur la toile à la plage, tous les opérateurs proposent des paquets avantageux, en particulier Swisscom, conseille le comparateur en ligne. Les réseaux sans fil gratuits de l'hôtel, une carte prépayée sur place, voire la cabine téléphonique traditionnelle feront aussi bien l'affaire.

Reste que le vacancier peut toujours éteindre son portable à l'étranger, en attendant que le dossier avance au niveau politique. En effet l'automne dernier, la chambre du peuple inquiète des tarifs disproportionnés pratiqués en Suisse, a invité le Conseil fédéral à plafonner les prix en matière de roaming, à l'instar de l'Union européenne.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!