Test express - Les Freebuds 4, moins invasives mais aussi moins isolantes
Publié

Test expressLes Freebuds 4, moins invasives mais aussi moins isolantes

Les oreillettes milieu de gamme de Huawei offrent une qualité globale supérieure au modèle 4i mais doivent composer avec une réduction de bruit à l’efficacité freinée.

Le boîtier et les deux oreillettes Bluetooth Freebuds 4

Le boîtier et les deux oreillettes Bluetooth Freebuds 4

dr

Après avoir vécu avec les nouvelles oreillettes d’entrée de gamme Huawei, les Freebuds 4i et avoir été déçus en bien par leur système d’atténuation des bruits ambiants, place à une autre nouvelle génération qui se situe cette fois dans le milieu de gamme, soit les Freebuds 4.

Le système qui comprend deux oreillettes Bluetooth, un berceau de recharge (un galet bien rond, cette fois), et un câble USB C/A propose une petite montée en élégance. Déjà, le boîtier couine moins quand on le presse, signe d’une finition supérieure. La saisie des écouteurs lors de leur extraction est facilitée par rapport au modèle précédent. Contrairement aux 4i, les oreillettes ne sont pas intra auriculaire. Comme avec les AirPods d’Apple, elles se posent simplement dans le pavillon sans boucher hermétiquement le canal auditif.

iOS et Android, cette fois

Après une semaine de vécu en étroite collaboration, nous avons constaté que ce modèle avait déjà la politesse de figurer dans la liste des appareils pouvant être géré par l’application AI Life sur iOS, privilège qui n’est pas donné au modèle 4i. Cela est utile non pas pour un usage courant mais surtout lorsqu’une mise à jour vient à tomber. Sur Android, il faut passer par le magasin d’applications maison de Huawei, l’AppGallery pour trouver AI Life.

On relève l’absence totale d’égaliseur pour ceux qui seraient tentés de personnaliser plus avant l’espace sonore.

La qualité sonore n’appelle aucun reproche majeur ni de dithyrambe exagéré, le travail est fait, plutôt très correctement, sans pour autant être en mesure de satisfaire toutes les exigences des audiophiles pointus.

Podcast et taille de haie

C’est pourquoi on s’est plus particulièrement concentré sur la réduction de bruit qui est désactivée par défaut et doit être réactivée à chaque nouvel usage. Là nos spéculations sur l’efficacité très contestable de la «noise cancellation» avec des écouteurs justes posés à proximité du conduit auditif se confirment. Notre test de la taille de haie sous podcast (bruit plutôt imposant mais constant) s’est révélé redoutable alors qu’il nous avait agréablement surpris avec les Freebuds 4i.

C’est pourquoi, nous voilà une fois de plus devant un cas délicat. Si un petit prix (désormais bien en dessous de la barre des 100 francs) et la réduction du bruit ambiant sont ce que vous cherchez en premier lieu et que l’intra auriculaire ne constitue pas une gêne insurmontable, les 4i seraient notre conseil. Mais les Freebuds 4 sont supérieures sur tous les autres aspects, le protocole Bluetooth en particulier et le prix (149 francs) aussi. De plus, elles supportent théoriquement mieux l’humidité lors des activités sportives…

Dilemme, dilemme.

(JChC)

Votre opinion