Cyclisme: Les freins de Simon Pellaud le lâchent en pleine descente
Publié

CyclismeLes freins de Simon Pellaud le lâchent en pleine descente

Le cycliste originaire de Martigny a eu la peur de sa vie sur le Giro dell’Emilia en Italie.

par
Sport-Center
Simon Pellaud ne s’était «jamais fait une telle frayeur».

Simon Pellaud ne s’était «jamais fait une telle frayeur».

KEYSTONE

Certains ont sûrement déjà fait le cauchemar d’être sur un vélo dont les freins ne marchent pas en pleine descente. C’est exactement ce qu’a vécu Simon Pellaud mardi lors du Giro dell’Emilia. «Je ne m’étais jamais fait une telle frayeur», déclarait-il après à la sortie de l’hôpital au Nouvelliste.

Lorsqu’il était au début de la montée, sa manette de frein gauche s’est déplacée après un choc sur un trou. Arrivé au sommet, le coureur de l’équipe Androni Giocattoli se décide à changer de vélo et se laisse glisser en queue de peloton. La voiture du médecin de course le dépasse, alors qu’il laisse son soutien technique revenir à sa hauteur.

Mais la descente a déjà commencé et le puncheur se rend compte que son frein gauche l’a laissé tomber. «La faute aux freins à disques, probablement. J’ai essayé d’actionner le frein à droite. Toujours rien. Là, je me suis vraiment mis à paniquer.»

Alors qu’il avait déjà gagné de la vitesse, le cycliste a heurté le flanc gauche de la voiture du médecin de course. Ses dents sont allées toucher la portière et le Martignerain est retombé en position debout, devant la voiture, qu’il a réussi à éviter. «Je n’ai pas perdu connaissance mais j’ai mal partout.»

«À chaud, je me suis dit que je ne remonterais plus sur un vélo»

Simon Pellaud

Résultat des courses: un voyage en ambulance jusqu’à l’hôpital, plusieurs hématomes, deux dents cassées et quelques points de suture sur le visage. Épargné par les fractures, il est conscient de s’en être bien sorti. Mais une telle chute reste un événement extrêmement traumatisant: «À chaud, je me suis dit que je ne remonterais plus sur un vélo», déclarait-il en quittant l’hôpital.

Cet accident met en danger sa participation aux championnats d’Europe de Plouay. Il devait prendre part à la course en ligne mercredi. Le Valaisan doute de la possibilité de prendre le départ, d’autant plus que son équipe aura beaucoup d’échéances après cette compétition.

Ce n’est pas la première fois que son matériel lui joue des tours. Lors du Tour du Doubs, son vélo s’était cassé en plein milieu d’un sprint…

Votre opinion

3 commentaires