Rencontre: Les frères Bogdanov: «On vivra plus de 120 ans»

Publié

RencontreLes frères Bogdanov: «On vivra plus de 120 ans»

Les passionnés de science prédisent une vie rallongée pour l'espèce humaine. Rencontre.

par
Trinidad Barleycorn

Intemporel: c'est le premier mot qui vient à l'esprit lorsque Igor et Grichka Bogdanov fendent la foule massée mercredi au Littoral Centre Allaman pour l'inauguration de l'exposition «Destination Futur», à voir jusqu'au 29 octobre. Chaussures à semelles compensées et leurs combinaisons argentées, étrennées le 21 avril 1979 pour «Temps X» sur TF1, et dans lesquelles ils se glissent encore sans peine, 29 ans après la fin de l'émission.

Le cheveu fou et pas une ride. Le visage des jumeaux a de toute façon depuis longtemps fait un pied de nez au temps qui passe. Mais ils se refusent, avec le sourire, à évoquer cette métamorphose. Seuls de rares poils de sourcils gris rappellent qu'ils ont fêté le 29 août leurs 67 ans de vie terrestre. Et presque autant d'années les yeux rivés sur les étoiles: «Notre plus beau souvenir, c'est une longue promenade faite avec notre grand-mère, à 4 ans, en pleine nuit. Elle nous a emmenés en haut d'une colline, vers le château familial, dans le Gers, pour assister au spectacle de la voûte céleste sans nuages. Puis à ce spectacle unique: le lever du jour, la montée du soleil, notre étoile…» s'enthousiasment-ils à l'unisson. «Ce souvenir nous a marqués à tout jamais. Au point qu'on s'est demandé comment est né ce soleil, les autres étoiles et l'Univers», ajoute Grichka, Grégoire de son vrai prénom, né 40 minutes après Igor Bogdanov.

Des questions soulevées à 4 ans et auxquelles ils ont consacré leur vie. Avec leurs recherches, souvent sources de polémiques, leurs livres et leurs doctorats, obtenus sur le tard, en physique quantique pour Igor, marié et père de 5 enfants de 2 à 27 ans, et en maths pour Grichka, célibataire sans enfants.

Les Bogdanov, passionnés de nouvelles technologies, viennent d'ailleurs de publier un nouvel ouvrage chez Flammarion, «Le livre des merveilles technologiques», qui recense les objets connectés et les innovations les plus folles bientôt disponibles. Surprises garanties! «Un objet sur cinq est connecté», poursuit Grichka. Il saisit une bouteille d'eau posée devant lui: «Même cette simple bouteille est connectée, à un niveau faible, avec le code-barres. C'est extraordinaire.»

«Le cancer va vite disparaître»

Au vu du chemin parcouru par la science, comment les Bogdanov imaginent-ils le monde dans 30 ans? «A part un certain nombre d'œuvres, tous les objets seront connectés. Disons 90-95% le seront», assure Grichka. «Le savoir scientifique double tous les ans, c'est exponentiel. Ce qui entraînera quatre grandes révolutions: numérique bien sûr, mais aussi biologique, énergétique et spatiale. Avec la biologie par exemple, ce qui va se passer est inouï: nous verrons devenir réalité notre slogan, «Hier vieux à 80 ans, demain jeune à 150 ans.»

Le biologiste anglais Aubrey de Grey dit d'ailleurs que l'homme qui vivra 1000 ans est déjà né. C'est provocateur parce que la raison le refuse car nos parents, grands-parents, ont vécu selon une borne de maximum 120 ans, 122 ans pour Jeanne Calment. Or cette borne sera vite dépassée. Ce seront 120 ans de jeunesse! Et non 120 ans marqués par une longue vieillesse. Surtout que les maladies cardiovasculaires et le cancer disparaîtront dans 10 ans, pas plus.» On n'arrête pas Grichka, le plus loquace. Il évoque encore le passionnant défi de Bertrand Piccard avec Solar Impulse, la révolution énergétique,… Igor revient dans la conversation quand on lui demande quels défis scientifiques, ils rêvent de relever: «Le premier, c'est justement de dépasser enfin, dans 10-30 ans, cette borne de l'espérance de vie. Pour accéder au deuxième: visiter les étoiles, l'espace et peut-être découvrir d'autres espèces.»

En attendant, les frères fourmillent de projets. S'ils ont refusé «Danse avec les stars», faute de temps, ils se réjouissent de leur chronique hebdomadaire dans le quotidien de Vincent Bolloré, Direct Matin. Ensuite une émission sur iTélé? «Rien n'est décidé.» La polémique liée à l'arrivée de Jean-Marc Morandini sur la chaîne? «C'est un épiphénomène. Canal+ est en plein redéploiement donc ce serait très intéressant, au contraire, de participer à cette aventure.» Ils feront aussi leurs débuts au cinéma, dans l'adaptation de la BD «Les mondes d'Aldébaran», dont le tournage commence en novembre. Et de rappeler: «A l'époque de «Temps X», George Lucas nous a proposé un rôle important dans «Star Wars: le retour du jedi». TF1 a refusé de nous libérer. Le producteur John Glen voulait aussi qu'on joue les méchants dans «Octopussy». Là encore, TF1 a dit non.»

Pas de temps pour les regrets: à Allaman, les fans de tout âge attendent les jumeaux pour selfies et autographes. Un exercice qu'ils aiment: «Je préfère louper un train que faire louper une photo!» rit Grichka Bogdanov, en nous faisant la bise. Avant de s'éloigner avec son frère, comme deux cosmonautes, vers d'autres horizons.

Et lorsqu'on les interroge sur leur métamorphose....

Retrouvez le live de leur apparition à Allaman, mercredi dernier.

Ainsi que notre dernière rencontre l'année passée.

Suivez nous sur Youtube

Retrouvez tous les reportages vidéo sur notre chaîne

Ton opinion