Publié

NeuchâtelLes fuites parues sur Yvan Perrin placées sous enquête

L'Hôpital neuchâtelois indique qu'il examinera si sa responsabilité est engagée dans les informations confidentielles parues mercredi dans la presse sur la santé du conseiller national UDC Yvan Perrin.

L'hôpital neuchâtelois ne minimise pas les fuites parues dans la presse sur la santé du conseiller national UDC, dont le dossier médical est soumis au secret de fonction.

L'hôpital neuchâtelois ne minimise pas les fuites parues dans la presse sur la santé du conseiller national UDC, dont le dossier médical est soumis au secret de fonction.

Keystone

L'Hôpital neuchâtelois (HNE) examine les démarches à entreprendre à la suite de la publication dans la presse de données médicales sur Yvan Perrin. La direction de l'établissement entend déterminer si sa responsabilité est engagée dans cette affaire de fuites.

Dans un bref communiqué diffusé jeudi, la direction de HNE souligne qu'«au vu de la gravité de la situation», elle ne communiquera pas d'autres informations.

Le Matin, relayé par d'autres médias, avait relaté mercredi avec moults détails l'hospitalisation en urgence le 19 décembre du candidat UDC au Conseil d'Etat pour une crise d'angoisse.

Le dossier médical d'Yvan Perrin est soumis au secret de fonction. D'aucuns soupçonnent une fuite à l'hôpital qui ne minimise pas ces événements. Depuis maintenant plusieurs jours, les révélations et les prises de position sur la santé psychique du conseiller national UDC se multiplient dans la presse romande.

Secret médical

Dans un entretien accordé aux quotidiens neuchâtelois L'Express et L'Impartial jeudi, Yvan Perrin affirme qu'il ne portera pas plainte pour violation du secret médical. «Non, je ne vois pas l'intérêt de porter plainte, j'ai surtout envie de passer à autre chose», a déclaré le candidat UDC au gouvernement neuchâtelois.

Yvan Perrin explique qu'il n'a aucune indication qui laisse penser que ces fuites proviendraient de l'hôpital. «J'ai pleine confiance dans cette institution et dans le personnel de la santé».

«Il est impensable qu'un professionnel qui a étudié pendant de longues années mette toute sa carrière en péril pour orchestrer une telle fuite».

Evoquant sa santé qui donne lieu à toutes les interprétations, Yvan Perrin affirme que la thérapie pour soigner son anxiété commence à porter ses fruits.

«J'ai effectué des examens médicaux lundi et mardi qui sont tout à fait rassurants». Yvan Perrin promet comme prévu de communiquer son bulletin de santé.

(ats)

Votre opinion