26.07.2013 à 21:57

EspagneLes funérailles des victimes du train auront lieu lundi

Les funérailles des 78 personnes tuées dans l'accident de train à Saint-Jacques de Compostelle auront lieu lundi à 19 heures dans la cathédrale de cette ville, un lieu de pèlerinage mondialement connu.

1 / 42
Le conducteur a révélé que la personne avec qui il se trouvait au téléphone quelques secondes avant le déraillement était tout simplement le contrôleur du train. (31 juillet 2013)

Le conducteur a révélé que la personne avec qui il se trouvait au téléphone quelques secondes avant le déraillement était tout simplement le contrôleur du train. (31 juillet 2013)

AFP
Les boîtes noires ont révélé que le conducteur du train, le visage ensanglanté juste après l'accident, était au téléphone avec un collègue au moment du drame. (30 juillet 2013)

Les boîtes noires ont révélé que le conducteur du train, le visage ensanglanté juste après l'accident, était au téléphone avec un collègue au moment du drame. (30 juillet 2013)

Keystone
Les enquêteurs ont commencé mardi à examiner les boîtes noires du train. (30 juillet 2013)

Les enquêteurs ont commencé mardi à examiner les boîtes noires du train. (30 juillet 2013)

Keystone

«Il est prévu que les funérailles soient célébrées lundi à 19h», a déclaré un porte-parole du diocèse vendredi soir.

Le gouvernement régional de Galice avait annoncé vendredi «travailler à l'organisation» des funérailles officielles, soulignant cependant que «la priorité était de porter assistance aux blessés, aux familles et d'identifier les victimes».

Petits mots de condoléances

75 des personnes tuées, sur 78, avaient été identifiées vendredi. Mais les enquêteurs ne cachaient pas que le bilan pourrait encore s'alourdir, «trois restes humains» devant être analysés en plus des cadavres.

178 personnes ont également été blessées dans l'accident, dont 81 étaient toujours hospitalisées, 31 dans un état grave.

A Saint-Jacques de Compostelle, de nombreux fidèles avaient commencé dès jeudi à rendre hommage aux victimes, déposant des fleurs, allumant des bougies ou écrivant à la main de petits mots de condoléances, dans la cathédrale ou sur la grande place de l'Obradoiro qui lui fait face.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!