Les galaxies naines ne sont pas ce que l’on croyait
Publié

AstrophysiqueLes galaxies naines ne sont pas ce que l’on croyait

Alors que les scientifiques les voyaient comme ayant toujours été des satellites de notre Voie lactée, ils viennent de découvrir qu’elles sont là depuis peu.

par
Michel Pralong
La galaxie naine de Magellan.

La galaxie naine de Magellan.

Getty Images/Stocktrek Images

Une galaxie naine est appelée ainsi car elle comprend bien moins d’étoiles que, par exemple, la Voie lactée. Elle en a tout de même entre 100 millions et quelques milliards, mais la Voie lactée en compte entre 200 et 400 milliards. Et souvent, ces galaxies naines gravitent autour des grosses galaxies. La Voie lactée en compte ainsi une quarantaine autour d’elle et les astronomes pensaient jusqu’à présent qu’elles étaient là depuis la nuit des temps.

Mais les données récoltées par la mission européenne Gaia, chargée de mesurer la position, la distance et le mouvement des étoiles, révèlent tout autre chose, comme l’a relevé «Le Point». En étudiant ces 40 galaxies naines, les chercheurs se sont rendu compte qu’elles se déplaçaient très vite et plus rapidement que les étoilées géantes qui gravitent autour de notre galaxie. Mais qu’est-ce que cela implique?

Trop d’énergie pour être là depuis longtemps

Si elles orbitaient autour de la Voie lactée depuis très très longtemps, les forces d’interaction avec notre galaxie auraient dévoré une partie de leur énergie et elles devraient alors se déplacer bien moins rapidement, selon les résultats publiés dans «The Astrophysical Journal». Du coup, elles seraient en fait là depuis peu, à l’échelle astronomique, soit un ou deux milliards d’années et n’auraient en fait même pas encore été satellisées par la Voie lactée.

Cela ne change pas que leur histoire, mais également leur nature même. Car les scientifiques expliquaient leur cohésion, alors que celle-ci aurait dû souffrir des forces gravitationnelles de notre galaxie, par le fait qu’elles étaient composées en partie de matière noire. Mais comme elles n’ont pas encore été happées par la Voie lactée, plus besoin de matière noire. Reste donc à reconsidérer ce qu’elles sont vraiment.

Votre opinion

0 commentaires