12.11.2020 à 18:17

Covid-19Les garderies vaudoises recevront une aide supplémentaire

Le Conseil d’Etat vaudois sollicite un crédit supplémentaire de 2,7 millions de francs pour combler les pertes des garderies, en raison de la pandémie.

Tous les types de structures recevront une aide (image prétexte).

Tous les types de structures recevront une aide (image prétexte).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le Conseil d’Etat vaudois octroie 2,7 millions de francs de plus aux garderies. Ce montant, qui s’ajoute aux 18,9 millions déjà débloqués, permettra de soutenir toutes les structures d’accueil du canton, y compris celles exclues de l’aide fédérale.

Le dispositif vaudois de l’accueil de jour a subi un «manque à gagner considérable» pendant la première vague de pandémie, écrit jeudi le canton. Mais dans son ordonnance Covid-19, la Confédération exclut d’apporter une aide aux institutions exploitées par les pouvoirs publics, créant une «iniquité de traitement».

Pour soutenir l’ensemble de ses structures d’accueil, le canton sollicite un crédit supplémentaire non compensé de 2,7 millions, en plus des 18,9 millions déjà accordés. L’enveloppe totale de 21,6 millions permettra de financer 67% des pertes subies par l’ensemble des acteurs vaudois. Les 33% restants seront assurés par la Confédération pour les structures privées. Pour les autres, ce devrait être à la charge des communes ou associations de communes.

«C’est une très bonne nouvelle. Cela va soulager le secteur», a indiqué à Keystone-ATS Valérie Berset, cheffe de l’Office vaudois de l’accueil du jour des enfants (OAJE).

A Berne, des motions ont été déposées pour que la Confédération étende son aide à toutes les garderies. Ce texte pourrait être examiné durant la prochaine session des Chambres fédérales.

Aucune fermeture complète de garderies

Si la situation reste sous contrôle dans les crèches pour l’ensemble du canton de Vaud, elle est jugée plus «tendue à Vevey et Lausanne», indique par ailleurs Mme Berset. Il n’y a pas eu de fermeture totale de garderies depuis le début de la deuxième vague de la pandémie, mais uniquement des fermetures partielles, selon elle.

A ce jour, seuls deux jardins d’enfants sont fermés. S’agissant des crèches, un total de sept ont fermé un, deux ou trois groupes d’enfants (bébés, trotteurs, moyens ou écoliers), selon l’OAJE. Cela concerne pour l’essentiel Vevey et Lausanne. Un groupe a aussi fermé à La Tour-de-Peilz. Ce sont uniquement des fermetures temporaires, de deux semaines en général, précise Mme Berset.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!