Publié

LarcinsLes gardes-frontière n’ont pas chômé

Les agents fédéraux ont interpellé plus d’une trentaine de personnes en janvier dernier à Genève. Toutes ont un lien avec des cambriolages ou des vols.

par
Didier Tischler-Taillard

«C’est une concentration d’événements. C’est assez inquiétant». Porte-parole des gardes-frontières de la région romande, Michel Bachar, ne se voile pas la face. Le mois dernier, ses collègues n’ont pas chômé. Plus d’une trentaine de personnes ont été interpellées à la frontière genevoise pour des vols et des cambriolages commis dans la région. "Et ce n'est pas fini", ajoute le fonctionnaire.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!