05.11.2019 à 11:33

LanguesLes Genevois mauvais élèves en anglais

Le canton de Genève affiche des compétences «modérées» alors que de nombreux anglophones y vivent et parlent.

Le niveau d'anglais est toutefois «élevé» en Suisse, et plus spécialement dans la région zurichoise, qui affiche des compétences «très élevées».

Le niveau d'anglais est toutefois «élevé» en Suisse, et plus spécialement dans la région zurichoise, qui affiche des compétences «très élevées».

Keystone

Les Suisses maîtrisent moins bien l'anglais qu'il y a un an, selon l'étude annuelle d'Education First. La Suisse chute ainsi à la 19e place du classement international. Les compétences des Suisses dans la langue de Shakespeare se sont détériorées de 1,54 point par rapport à l'année dernière, indique Education First (EF) dans un communiqué publié mardi. C'est la première fois depuis le début de l'étude il y a neuf ans.

L'évolution négative a été enregistrée dans toutes les régions linguistiques et pour tous les groupes d'âge, précise encore l'institut d'enseignement linguistique. Les villes cosmopolites tournées vers l'international, comme Genève et Zurich ne font pas exception à la règle. Seule Lausanne affiche un progrès.

Le niveau d'anglais est toutefois «élevé» en Suisse. La région zurichoise tient le haut du pavé avec des compétences «très élevées». Les cantons de Genève et du Tessin font en revanche office de mauvais élèves et affichent des compétences «modérées».

Mieux que la France

«Le système éducatif suisse est progressiste en ce qui concerne l'enseignement de l'anglais, mais il est encore trop peu orienté vers la pratique», note Christopher Hein, directeur d'EF Suisse. Selon lui, l'anglais n'est pas suffisamment parlé en dehors du cadre scolaire. «C'est dans ce domaine que les efforts doivent être entrepris pour ne pas creuser l'écart avec le haut du classement.»

Ce dernier est occupé par les Pays-Bas, la Suède et la Norvège. L'Autriche et l'Allemagne font également bien mieux que la Suisse, en occupant respectivement les huitième et dixième places. À l'inverse, la France (31e) et l'Italie (36e) sont encore moins bonnes élèves.

À l'échelle mondiale, l'Europe a de loin le plus haut niveau d'anglais. En Asie, la Chine rattrape son retard et passe d'un niveau «faible» à «modéré». Plusieurs pays d'Amérique latine ont également progressé grâce à des réformes éducatives. Les treize pays d'Afrique représentés dans l'étude ont en revanche chuté en moyenne globale.

Le classement d'EF a porté cette année sur 100 pays. Plus de 2,3 millions d'étudiants et adultes ont passé un test gratuitement pour l'établir.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!