Motocyclisme - Les GP bientôt interdits aux moins de 18 ans!
Publié

MotocyclismeLes GP bientôt interdits aux moins de 18 ans!

Les drames, malheureusement à répétition, de ces derniers mois ont obligé le pouvoir sportif – la Fédération internationale de motocyclisme – et les promoteurs des différentes compétitions à revoir certaines règles.

par
Jean-Claude Schertenleib

Hausse des âges minimaux, diminution du nombre de partants: le jeunisme absolu, cultivé à fond ces dernières années, aura bientôt vécu. Les drames de cette année – décès du Fribourgeois Jason Dupasquier (18 ans) lors des essais du GP d’Italie Moto3, accidents mortels des Espagnols Hugo Millán (14 ans, dans le cadre de l‘European Talent Cup, au Motorland d’Aragón) et Dean Berta Viñales (15 ans, en championnat du monde Supersport 300, à Jerez de la Frontera) – ont convaincu le pouvoir sportif qu’il était temps de réagir. La décision la plus spectaculaire entrera en vigueur en 2023: l’âge minimal d’accès aux GP, actuellement de 16 ans en Moto3 et Moto2, passera à 18 ans; les pilotes déjà actifs aujourd’hui et qui n’auront pas 18 ans au 1er janvier 2023 pourront bien sûr poursuivre leur carrière.

2022: un premier pas

Dès l’an prochain, au premier étage de la pyramide formatrice – European Talent Cup, British Talent Cup, Northern Talent Cup et Asia Talent Cup –, l’âge minimal des participants passera de 12 à 13 ans, pour un maximum de 30 concurrents (contre une quarantaine actuellement) admis sur la grille de départ. Il faudra avoir 14 ans (13 actuellement) pour être admis en MotoGP Rookies Cup et 15 ans pour participer au mondial Moto3 junior, où les grilles de départ seront limitées à 32 pilotes. Enfin, en championnat du monde supersport 300, l’âge minimal passe de 15 à 16 ans avec, là aussi, une grille ramenée à 32 participants.

2023: on augmente encore

Pour 2023, en plus des 18 ans obligatoires pour être engagé en championnat du monde Moto3 et Moto2 - deux exceptions: les vainqueurs de la «Rookies Cup» et le champion du monde Moto3 Junior pourront être éligibles pour les GP Moto3 s’ils sont âgés de 17 ans – il faudra avoir 14 ans pour rouler dans l’une des «Talent Cups», 15 ans pour la «Rookies Cup» et 16 ans pour le mondial Moto3 junior.

Les équipementiers au travail

Si les équipements des pilotes ne cessent de progresser, le pouvoir sportif demande également aux spécialistes de poursuivre leurs travaux, en se focalisant sur une meilleure protection en cas d’impact avec un autre pilote ou sa moto, notamment au niveau de la nuque et de la cage thoracique – la dynamique des trois accidents mortels de cette année a été la même, un pilote à terre touché par un ou plusieurs autres. En plus, dès l’an prochain, les combinaisons munies d’airbags seront obligatoires dans tous les championnats sur route de la F.I.M. (c’est déjà le cas en GP et en mondial SBK).

Encore plus de communication

Le développement des technologies de communication permet, depuis quelques années, de communiquer avec le pilote, via un «dashboard» sur lequel on peut notamment lui signifier une pénalité. Parallèlement, les circuits sont désormais équipés de panneaux lumineux qui signalent un événement anormal – comme: drapeau jaune, attention, ralentir, interdiction de dépasser. La prochaine étape – des tests sont prévus au début de l’an prochain – devrait être l’implantation d’un système automatique qui signale immédiatement à tous les participants qu’un accident vient de survenir sur la piste.

Votre opinion

1 commentaire