Tennis: Les grands habitués de New York sont là
Publié

TennisLes grands habitués de New York sont là

Kei Nishikori, Madison Keys et Novak Djokovic étaient en lice du côté de l'US Open. Voici les faits marquants de la nuit.

par
Jérémy Santallo
Novak Djokovic a passé une soirée plutôt tranquille mercredi.

Novak Djokovic a passé une soirée plutôt tranquille mercredi.

Keystone

Kei Nishikori adore New York

Cette nuit, le Nippon s'est qualifié pour sa troisième demi-finale de Grand Chelem. A chaque fois - en 2014, 2016 et cette année -, c'était déjà dans la ville où tout le monde a sa chance. Pour rejoindre à nouveau le dernier carré à Flushing Meadows, le 19e joueur mondial - il ne va pas le rester bien longtemps - s'est défait de Marin Cilic 2-6 6-4 7-6 (7/5) 4-6 6-4) après plus de quatre heures de show sur le Arthur Ashe. Une revanche sur le Croate, sacré à ses dépens ici il y a quatre ans. Contraint à faire une pause de six mois - et donc de rater la fin de saison 2017 - à cause d'un poignet blessé et opéré, Kei Nishikori est de retour au plus haut niveau. Et c'est une sacré bonne nouvelle.

Madison Keys aussi

Finaliste sortante l'année dernière, Madison Keys verra encore le dernier carré à New York. Sous les lumières du Arthur Ashe, l'Américaine de 23 ans, intraitable sur sa mise en jeu, a pris le meilleur sur l'Espagnole Carla Suarez Navarro en deux sets, 6-4 6-3. Coachée par l'ancienne joueuse Lindsay Davenport, la No 14 mondiale défiera au prochain tour une joueuse qui brille de mille feux depuis le début de la quinzaine: la Japonaise Naomi Osaka, âgée de 20 ans. On en parle pas assez mais il va falloir commencer à donner du crédit à Madison Keys pour sa constance sur le circuit.

Et que dire de Djokovic

Le chiffre est carrément hallucinant: en disposant du bourreau de Roger Federer, John Millman, sur le score de 6-3 6-4 6-4 en quart de finale, le Serbe s'est qualifié pour sa 11e demi-finale consécutive (!) à l'US Open - il était forfait l'an dernier. Ce qui lui permet de passer devant son grand rival bâlois (10) et de fondre un peu plus sur Jimmy Connors, 14 demi-finale à New York à son actif. Jamais vraiment inquiété par l'Australien, qui marchait sur l'eau - et sur la tête de Federer - il y a deux jours, Novak Djokovic s'est surtout distingué par ses occasions ratées: sur vingt balles de break qu'il s'est procurées, il n'en a converti que quatre! Il faudra faire mieux contre Kei Nishikori vendredi.

Votre opinion