Publié

VotationsLes Gripen pourront repérer... les sources d'eau chaude

Pour Christophe Keckeis, les avions de combat permettent de «trouver de l'eau chaude dans le Rhône». La campagne a débuté!

par
Eric Felley
En survolant le Rhône avec des censeurs à infrarouge, le Gripen pourrait de nouveau découvrir des sources d'eau chaude en Valais. Ou ailleurs.

En survolant le Rhône avec des censeurs à infrarouge, le Gripen pourrait de nouveau découvrir des sources d'eau chaude en Valais. Ou ailleurs.

Keystone

La Chambre des Etats a confirmé hier par 27 voix contre 17 le vote du Conseil national la semaine dernière pour l'achat des Gripen. Une petite heure après, les premières feuilles à signer le référendum étaient disponibles sur le site des Verts suisses. La campagne est lancée pour la votation populaire de 2014.

Lundi soir, l'émission «Classe politique» sur la RTS a déjà ouvert les feux. L'ancien chef de l'armée suisse Christophe Keckeis était de la partie. Il a surpris ses adversaires avec un argument qui n'est pas passé inaperçu. Selon lui, à titre de mission d'utilité publique, les avions de combat ont permis de «découvrir de l'eau chaude dans le Rhône». Présente sur le plateau, la conseillère aux Etats Géraldine Savary (PS/VD) ne se privait pas d'ironiser ensuite sous la Coupole: «Ça fait cher la tasse!»

Pour Christophe Keckeis, il s'agissait d'un exemple parmi d'autres: «Grâce aux senseurs à infrarouge sur les Mirage III RS, expliquait-il hier, on pouvait voir dans les cours d'eau les changements de température. Cela pouvait être utile par exemple pour surveiller les eaux de l'Aar en aval de Mühleberg.»

Avion «très polyvalent»

Mais quid du Rhône? «On pouvait voir aussi les sources d'eau chaude qui s'y déversent, comme à Saillon ou à Lavey, mais aussi d'autres fissures moins connues.» L'ancien chef de l'armée parle au passé parce qu'en 2003 l'armée a abandonné les Mirage III RS «pour raisons d'économie». Depuis, les avions de combat, notamment les F/A-18, n'ont pas de censeur à infrarouge. Mais les nouveaux Gripen en auront: «Il est prévu d'avoir quatre équipements pour des avions de reconnaissance, précise l'ancien pilote. Le Gripen est un avion très polyvalent.»

La présidente des Verts, Adèle Thorens, s'attend, elle, à une campagne aussi polyvalente: «L'argument de M. Keckeis est inédit pour moi. Cela montre que les débats se feront à des niveaux très différents. Les partisans cherchent, semble-t-il, des avantages collatéraux à l'achat… Mais pour l'eau chaude, on peut s'arranger à moins de frais.»

Votre opinion