28.05.2019 à 09:25

Elections fédérales 2018Les Grisons se préparent à une foire d'empoigne

L'UDC grisonne va tenter de conserver son deuxième fauteuil, obtenu à la surprise générale il y a quatre ans par Magdalena Martullo-Blocher.

Magdalena Martullo-Blocher se voit bien conserver son siège au Conseil national.

Magdalena Martullo-Blocher se voit bien conserver son siège au Conseil national.

Keystone

A moins de cinq mois des élections fédérales d'octobre, les campagnes ont des allures bien différentes dans les deux cantons de montagnes du sud-est de la Suisse que sont les Grisons et Glaris. C'est la foire d'empoigne dans les Grisons et le calme plat en terres glaronnaises.

Dans le canton des Grisons, qui a droit à cinq sièges au Conseil national, tous les grands partis ont déjà effectué leurs nominations. Ils présentent, au total, 18 listes comptant 90 candidates et candidats - du jamais vu.

La socialiste Silva Semadeni est la seule parmi les sortants à ne pas briguer un nouveau mandat au National. L'ancien président du PS grison Jon Pult est le favori à sa succession. Heinz Brand (UDC), Magdalena Martullo-Blocher (UDC), Duri Campell (PBD) et Martin Candinas (PDC), eux, se représentent.

Martullo-Blocher va tenter de confirmer

L'UDC va tenter de conserver son deuxième fauteuil, obtenu à la surprise générale il y a quatre ans par Magdalena Martullo-Blocher. La fille de l'ex-conseiller fédéral Christoph Blocher est domiciliée dans le canton de Zurich - ce qui n'est pas interdit - mais dirige le groupe chimique Ems, dont le siège est à Domat/Ems (GR).

Le PBD va aussi essayer de préserver le statu quo, tandis que le PDC veut dépasser le PS en force électorale. En présentant quatre listes, le PLR ambitionne, pour sa part, de récupérer le fauteuil perdu il y a huit ans. Verts et Vert'libéraux (PVL) sont également de la partie. Le PVL avait remporté un siège en 2011, avant de le perdre en 2015.

Les partis ont jusqu'au 5 août pour déposer leurs listes et jusqu'au 12 août pour ce que l'on appelle leur «mise au point»: corrections des erreurs, apparentements, etc.

Dans la course au Conseil des Etats, Jon Pult entend mettre des bâtons dans les roues des sortants Stefan Engler (PDC) et Martin Schmid (PLR), candidats pour un nouveau mandat. Jon Pult est donc en lice pour les deux chambres, une démarche insolite aux Grisons.

A Glaris, la campagne n'a pas démarré

Côté glaronnais, les élections ne sont pour l'heure pas un thème d'actualité. Il est probable que les représentants actuels du canton à Berne soient réélus: Thomas Hefti (PLR) et Werner Hösli (UDC) aux Etats, ainsi que Martin Landolt (PBD) pour le National, Glaris ne possèdant qu'un siège à la Chambre du peuple.

Le camp rose-vert glaronnais, absent du parlement fédéral depuis la démission de Werner Marti (PS) du National, il y a dix ans, ont annoncé qu'ils tenteraient d'y revenir. Mais aucun candidat n'a été présenté jusqu'ici.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!