Environnement – Les gros pollueurs de plastique de la planète dénoncés
Publié

EnvironnementLes gros pollueurs de plastique de la planète dénoncés

Avant la COP26 à Glasgow, Greenpeace souligne la responsabilité des multinationales de l’alimentaire, dont Nestlé. Et aussi Unilever, pourtant partenaire de la conférence.

par
Eric Felley
Une partie des produits vendus pas le géant de l’alimentaire britannique et néerlandais Unilever.

Une partie des produits vendus pas le géant de l’alimentaire britannique et néerlandais Unilever.

DR

11 000 bénévoles dans 45 pays ont nettoyé durant une année des plages ou des bords de lacs pour identifier les plus grands pollueurs de la planète en plastique. Il en ressort le rapport «Branded» diffusé ce lundi par l’ONG Greenpeace. Ces 11 000 bénévoles, mandatés par le mouvement «Break Free From Plastic», ont récolté l’exacte quantité de 330 493 déchets plastiques, principalement des emballages à usage unique.

Ils les ont ensuite attribués à des fabricants de marques: «Coca-Cola Company et PepsiCo sont les plus gros pollueurs de plastique au monde pour la quatrième année consécutive, note Greenpeace. Les bénévoles ont trouvé près de 20 000 déchets plastiques provenant de produits Coca-Cola en une année, soit plus que les deux autres plus gros pollueurs réunis».

Une présence «cynique» à la COP26

Le partenariat d’Unilever avec la COP26 fait réagir Greenpeace

Le partenariat d’Unilever avec la COP26 fait réagir Greenpeace

DR

Ce profilage de déchets à large échelle prend cette année une tournure particulière. Pour la première fois, depuis le début de cette opération en 2018, Unilever, le géant de l’alimentaire britannique et néerlandais, figure parmi les trois premiers pollueurs. Greenpeace note que cette situation est pour le moins dérangeante, car Unilever est un partenaire majeur de la Conférence de Glasgow de 2021 (COP26) sur les changements climatiques, qui s’ouvre le 31 octobre: «Si l’on considère que 99% du plastique est fabriqué à partir de combustibles fossiles et que les compagnies pétrolières se tournent activement vers le plastique comme source croissante de revenus, le rôle d’Unilever à la COP26 est particulièrement cynique», déplore l’organisation. Avec plus de 6000 produits collectés, Unilever se classe devant le géant alimentaire suisse Nestlé, quatrième donc de ce classement.

Des promesses non tenues

L’expert «Zéro déchet» de Greenpeace Suisse, Matthias Wüthrich, regrette que les mêmes pollueurs apparaissent année après année, ne tiennent pas leurs promesses et poursuivent leur collaboration avec des compagnies pétrolières: «Pour mettre fin à la crise du plastique et lutter contre le changement climatique, des entreprises comme Nestlé et Coca-Cola doivent mettre un terme à leur dépendance à l’égard des emballages plastiques à usage unique et renoncer aux produits pétroliers».

Votre opinion

20 commentaires