Royaume-Uni – Les habitants d’York ne veulent plus d’Andrew comme duc
Publié

Royaume-UniLes habitants d’York ne veulent plus d’Andrew comme duc

Selon un sondage, 88% des personnes interrogées souhaitent que le fils de la reine, accusé d’agression sexuelle, soit déchu de son titre.

par
Michel Pralong
Le prince Andrew a déjà perdu la grande majorité de ses titres militaires et de ses parrainages.

Le prince Andrew a déjà perdu la grande majorité de ses titres militaires et de ses parrainages.

AFP

Tout le monde est en train de se détourner du duc d’York. Après qu’une course hippique en son honneur a été débaptisée, voilà que même les habitants de son duché le lâchent. Selon un sondage réalisé par le quotidien de la ville d’York, «The Press», 88% des personnes interrogées ne veulent plus que ce soit Andrew qui soit leur duc, rapporte le «Daily Mail».

Le fils de la reine Elizabeth a déjà renoncé à ses titres militaires et à ses parrainages après que la justice américaine a rejeté son recours contre une plainte pour agression sexuelle déposée par une femme américaine dans le cadre de l’affaire Epstein. Il ne peut plus non plus désormais être appelé «Son Altesse Royale».

Duc depuis son mariage en 1986

Depuis le XVe siècle, le titre de Duc d’York est généralement attribué au deuxième fils du monarque britannique. Et cela lors de son mariage, comme cela a été le cas avec Andrew en 1986. Il avait 26 ans à l’époque. Mais les pressions s’accentuent pour qu’il en soit déchu. Comme cette pétition signée par plus de 900 personnes sur Change.org, clamant qu’il ne mérite plus d’être duc en raison de son manque de morale, d’humanité et de jugement en ayant fraternisé avec Jeffrey Epstein. «Ce n’est pas conforme aux valeurs du Yorkshire», dit le texte. Si Andrew devait être déchu de son titre, celui-ci retournerait aux mains de la couronne britannique. Il ne se transmet pas aux enfants, donc les filles d’Andrew et de Sarah Ferguson ne peuvent pas en hériter.

Ce mercredi, le compte Twitter officiel du duc d’York (@TheDukeofYork) fait désormais apparaître une page blanche accompagnée du message «Ce compte n’existe pas», selon l’AFP. Son compte YouTube n’est plus actif non plus, tandis que ses pages Facebook et Instagram étaient toujours accessibles mercredi en début d’après-midi.

Le site internet officiel de la monarchie britannique (royal.uk), qui cherche à prendre ses distances avec le prince pour se préserver, a également été modifié pour refléter le retrait de ses titres militaires et parrainages, tandis que ses engagements officiels exécutés en soutien de la souveraine sont désormais énumérés au passé.

Débaptiser des pubs

De nombreux propriétaires de pubs s’appelant Duke of York à travers le pays songeraient également à les débaptiser. Une plaque sur un commissariat du Devon qui indiquait que les lieux avaient été inaugurés par le prince Andrew a été retirée. Et, selon le «Daily Mail», lorsque la reine a retiré son titre de colonel de la Garde des Grenadiers à celui que le journal appelle le «prince paria», les militaires de cette troupe ont accueilli la nouvelle en portant trois toasts à la souveraine. Andrew avait hérité ce titre de son père, le prince Philip, lorsque celui-ci s’était retiré de la vie publique en 2017.

Votre opinion

2 commentaires