20.05.2013 à 16:18

HOCKEY SUR GLACELes héros sont de retour

Les hockeyeurs suisses ont atterri à 14 h 28 à l'aéroport de Zurich-Kloten en provenance de Stockholm. Une foule en délire les y attendait.

par
R.Ty
1 / 4
Mathias Seger au milieu des drapeaux.

Mathias Seger au milieu des drapeaux.

Keystone
Les joueurs ont dû se frayer un passage au milieu d'une véritable marée humaine.

Les joueurs ont dû se frayer un passage au milieu d'une véritable marée humaine.

Keystone
Il n'y a pas d'âge pour être fan.

Il n'y a pas d'âge pour être fan.

Keystone

Plusieurs centaines voire milliers de supporters ont réservé un accueil très enthousiaste à l’équipe de Suisse de retour du championnat du monde de Stockholm et Helsinki à l’aéroport de Zurich-Kloten. L’émotion des joueurs était palpable, certains étant au bord des larmes.

Dans une ambiance du tonnerre, aux chants de «Schwiiizer Nati ole ole», les supporters ont accueilli les joueurs helvétiques, médaillés d’argent, comme de véritables... champions du monde. Une forêt de drapeaux suisses et des banderoles ont fleuri dans le hall de l’aéroport.

Emotion et surprise

Les joueurs, leur médaille autour du cou, ont eu l’occasion de monter sur une estrade et de laisser transparaître à la fois leur émotion et leur surprise. «Hier (dimanche), j’étais déçu après la défaite, mais aujourd’hui je suis heureux de voir un tel accueil», a déclaré le défenseur et MVP (joueur le plus précieux) du tournoi, Roman Josi.

Le défenseur Mathias Seger avait les larmes aux yeux et la voix étranglée: «C’est incroyable, un moment saisissant», a déclaré le colosse, tandis que le coach Sean Simpson mâchait énergiquement son chewing-gum. «Cette performance est le fruit d’un travail d’équipe. Nous étions unis, joueurs, staff, entraîneurs...», a dit le technicien canado-britannique.

50 minutes de retard

Le gardien Martin Gerber voit dans ce résultat un tournant: «Il était très important de montrer que nous étions capables de gagner non seulement un match çà et là mais aussi de tenir sur la distance», a souligné le Bernois. Aux yeux de l’ex-international Mario Rottaris, interrogé par la télévision alémanique, le fait que bon nombre de jeunes joueurs suisses évoluent actuellement dans des championnats outre-Atlantique ou en Suède contribue à les aguerrir et à leur permettre de mieux aborder les grandes compétitions.

L’avion avait décollé avec une cinquantaine de minutes de retard et atterri à 14 h 28 à Kloten - en raison de l’excédent de bagages de la délégation suisse -, ce qui n’a en rien douché l’euphorie du comité d’accueil.

L’entraîneur a déjà le regard tourné vers les prochaines échéances: «Nous avons tout mis en œuvre pour devenir champions du monde cette année, vraiment tout, tout. C’est clair que nous allons recommencer l’année prochaine. Le prochain challenge est de parvenir au même niveau dans un an.»

(SI)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!