Actualisé 14.05.2018 à 13:34

Les hooligans voulaient régler leurs comptes avant le match

Football

Treize individus ont été interpellés en marge de la rencontre entre le Lausanne-Sport et Thoune qui n'a pas pu aller à son terme.

par
LeMatin.ch
Keystone

La police cantonale vaudoise a donné quelques détails sur les événements de dimanche qui ont finalement provoqué l'interruption de la partie de Super League entre le LS et Thoune dimanche (Lausanne-Sport était mené 0-2 au moment de l'interruption du match). Le récit des événements selon la police:

- Lors de leurs arrivée à Lausanne, des «supporters» du FC Thoune lancent des engins détonants et blessent un agent des CFF.

- Au moment où les fans du club bernois se mettent en route vers le stade de la Pontaise, la cellule de lutte contre le hooliganisme de la Police cantonale vaudoise repère une vingtaine d'individus menaçants sur le parcours. L'itinéraire des visiteurs est donc dévié pour éviter une première confrontation.

- Pendant la rencontre, la vingtaine de hooligans continue à se montrer très agressifs avec des menaces et des injures contre les policiers. Ces hommes finissent par échapper à la sécurité et s'en prennent physiquement aux ultras du FC Thoune. Ce qui conduit à l'interruption définitive de la rencontre entre le LS et Thoune.

- Après ces incidents, une douzaines de hooligans, âgés de 20 à 42 ans et domiciliés dans le canton de Vaud, sont identifiés et contrôlés. Des personnes qui perturbent l'ordre public en ville de Lausanne après la rencontre. Pour finir cette triste journée, un supporter du FC Thoune fait encore exploser un engin détonant blessant un spotter bernois à proximité.

«Au terme des investigations de la police cantonale, les individus identifiés au moment des faits, ainsi que ceux qui le seront par la suite seront dénoncés au Procureur. En outre, ils feront l'objet des sanctions prévues pour lutter contre la violence dans le sport», précise encore la Police cantonale vaudoise.

Une procédure ouverte par la Swiss Football League

La commission de discipline de la Swiss Football League a ouvert une enquête après les incidents qui ont conduit à l'arrêt de la rencontre de Super League dimanche entre Lausanne-Sport et Thoune. Le club vaudois va logiquement au-devant de sanctions.

«L'affaire est chez nous, mais je ne peux pas en dire plus pour le moment», commente Daniele Moro, le président de la commission de discipline de la SFL, joint par l'ats. Le catalogue des sanctions, qui constitue le corps de l'article 23 du règlement disciplinaire de l'Association suisse de football (ASF), évoque comme possibles punitions le simple blâme mais aussi le prononcé d'un ou plusieurs matches à huis clos, ainsi que le retrait de points. Des sanctions qui pourraient porter sur la saison prochaine en Challenge League.

«La commission de discipline a reçu les rapports dont elle avait besoin, notamment celui de l'arbitre (NDLR: qui a arrêté la partie à la 70e minute alors que Thoune menait 2-0). Les deux clubs vont pouvoir nous envoyer leur prise de position et une décision sera rendue par la suite», explique à l'ats Philipp Guggisberg, le porte-parole de la SFL.

La Ligue espère un verdict rapide, sachant que le résultat de cette rencontre peut encore théoriquement avoir une incidence sur le classement final de la saison. Si Thoune est donné vainqueur, il se retrouverait en course pour la cinquième place qui donnera accès aux tours qualificatifs de l'Europa League cet été.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!