Actualisé 26.01.2013 à 11:12

SantéLes hôpitaux ont-ils à cœur les dons d'organes?

Le bilan des transplantations n’a jamais été aussi critique en Suisse. Le Dr Philippe Morel pointe du doigt certains hôpitaux alémaniques.

par
Cléa Favre
Un cœur transplanté.

Un cœur transplanté.

KEVIN CURTIS/Science Photo Library RM/Getty Images

La liste d’attente est longue (1165 patients inscrits) et le taux de refus atteint des sommets. Voilà le bilan catastrophique qu’établit Swisstransplant pour 2012. La fondation en profite pour rappeler une triste réalité: près d’une centaine de personnes meurent chaque année en Suisse faute d’avoir reçu à temps un cœur, un poumon ou encore un foie. Une situation qui ne va pas en s’améliorant, puisque le nombre de donneurs a même reculé de 6% entre 2011 et 2012.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!