Tourisme: Les hôtels de montagne menacés par le franc fort
Publié

TourismeLes hôtels de montagne menacés par le franc fort

Selon un hôtelier de très nombreux hôtels de montagne devraient mettre la clé sous le paillasson en raison notamment du franc fort.

DR/Photo d'illustration

L'hôtelier Kurt Baumgartner, de Basse-Engadine, se montre pessimiste pour l'avenir de nombreux hôtels en région de montagne. Selon lui, des centaines d'hôtels vont fermer ces prochaines années en raison de la fin du taux plancher.

«Je crois que ces prochaines années, environ un tiers des hôtels va renoncer dans les Grisons, en Valais et au Tessin», pronostique Kurt Baumgartner dans le journal dominical alémanique Schweiz am Sonntag. Il s'est forgé son opinion pour avoir notamment travaillé dans une organisation locale de tourisme et l'association cantonale des hôteliers.

«Presque tous s'essoufflent à cause de ce franc fort». Dans les zones de montagne, la branche constate un taux d'occupation d'environ 30% seulement. «C'est un peu comme si dans une entreprise, les machines ne fonctionnaient qu'un jour sur trois». Kurt Baumgartner possède trois établissements à Scuol (GR).

(ats)

Votre opinion