Crash de l'Airbus A321: Les hypothèses sont des «spéculations», dit Moscou
Publié

Crash de l'Airbus A321Les hypothèses sont des «spéculations», dit Moscou

Pour le Kremlin, il n' y a toujours aucune preuve d'attentat dans sur le crash de l'A321 dans le Sinaï.

Le crash de l'Airbus A321 russe a fait 224 morts.

Le crash de l'Airbus A321 russe a fait 224 morts.

Keystone

Le Kremlin a qualifié jeudi de «spéculations» les différentes hypothèses émises autour du crash de l'Airbus A321 russe qui s'est écrasé samedi dans le Sinaï, faisant 224 morts, alors que Londres et Washington jugent probable la thèse d'une bombe placée à bord.

«Toutes les versions sur ce qui s'est passé et les raisons pour lesquelles c'est arrivé doivent être présentées par les enquêteurs, et nous n'avons entendu aucune annonce des enquêteurs pour l'instant», a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov lors d'une conférence de presse. «Toutes les autres explications ne sont que des spéculations», a-t-il ajouté.

«S'il existe des informations plus sérieuses, nous espérons que ceux qui en disposent les rendront disponibles pour l'enquête», a-t-il poursuivi, visant le Royaume-Uni et les Etats-Unis qui ont tous les deux jugé probable qu'une bombe soit à l'origine du crash de l'avion russe.

Vols sur Charm el-Cheikh suspendus

Londres a suspendu mercredi soir «par précaution» les vols entre Charm el-Cheikh et le Royaume-Uni, indiquant disposer «de nouvelles informations» accréditant la thèse de la bombe. Le Royaume-Uni souhaite désormais rapatrier les 20.000 touristes britanniques présents sur place, une mesure que le Kremlin n'a pas souhaité commenter.

Alors que le groupe djihadiste, Etat islamique (EI) a affirmé être à l'origine du drame, Dmitri Peskov a assuré mercredi que la Russie «n'excluait aucune version».

Au Caire, les enquêteurs ont extrait les données de l'une des deux boîtes noires, celle des paramètres de vol. L'autre boite noire, contenant les conversations de l'équipage, a été endommagée et sera plus difficile à exploiter. L'examen des enregistreurs de vols devrait permettre de trancher entre les deux hypothèses envisagées: défaillance technique ou attentat.

(AFP)

Votre opinion