Publié

FiscalitéLes Iles Caïmans veulent imposer les revenus des expatriés

Cette réforme, impensable il y a peu sur ce paradis fiscal, vise à rétablir les finances publiques du territoire britannique des Caraïbes.

Pour les riches expatriés, la vie sera peut-être moins douce aux Iles Caïmans.

Pour les riches expatriés, la vie sera peut-être moins douce aux Iles Caïmans.

Reuters

Cette mesure fiscale imposerait à 10% les revenus des ressortissants étrangers gagnant plus de 24'000 dollars par an (environ 24'000 francs). «C'est un pas immense pour la politique budgétaire normale du gouvernement», a souligné le Premier ministre du territoire, McKeeva Bush.

Selon lui, il n'y a pas d'autre choix en raison de la politique du gouvernement précédent et du tour de vis donné par la Grande-Bretagne à sa contribution au financement du budget de l'île.

Les expatriés comptent pour la moitié environ de la population active des îles Caïmans, qui ont longtemps fait de leur politique de «non imposition directe» le moteur de leur florissante industrie financière. Des représentants de la Cayman Finance Association ont estimé que les efforts de maîtrise des finances publiques du gouvernement étaient insuffisants pour justifier une telle réforme fiscale.

(ats/afp)

Votre opinion