Bolivie – Les incendies ont dévasté près de 3,6 millions d’hectares depuis janvier
Publié

BolivieLes incendies ont dévasté près de 3,6 millions d’hectares depuis janvier

Le nombre d’hectares brûlés équivaut à 35’942 kilomètres carrés, soit une superficie plus grande que celle de la Belgique. Ce chiffre est pourtant en baisse par rapport à 2020 où plus de 5 millions d’hectares étaient partis en fumée dans la forêt bolivienne.

En Bolivie il est de tradition de brûler les forêts pour les transformer en zones agricoles. Le gouvernement délivre des permis pour brûler certaines zones, mais celles-ci ne sont pas respectées.

En Bolivie il est de tradition de brûler les forêts pour les transformer en zones agricoles. Le gouvernement délivre des permis pour brûler certaines zones, mais celles-ci ne sont pas respectées.

AFP

Les incendies ont détruit près de 3,6 millions d’hectares de forêt, de terres agricoles privées et de zones de pâturages en Bolivie depuis le début de l’année, soit moins que les années précédentes, a indiqué jeudi le ministère de l’Environnement bolivien.

«À ce jour, 3’594’255 hectares ont brûlé en 2021», a déclaré le vice-ministre de l’Environnement et de la Biodiversité, Magin Herrera, en précisant que les départements les plus touchés sont ceux de Santa Cruz (est) et de Beni (nord-est), qui concentrent la forêt amazonienne et les plaines du pays.

Le nombre d’hectares brûlés équivaut à 35’942 kilomètres carrés, soit une superficie plus grande que celle de la Belgique. Sur ce total, 1’199’002 correspondent à des zones forestières, 1’536’285 à des zones de pâturages et 858’968 à des terres publiques, a précisé le vice-ministre.

Des incendies moins nombreux que les années passées

En Bolivie il est de tradition de brûler les forêts pour les transformer en zones agricoles. Le gouvernement délivre des permis pour brûler certaines zones, mais celles-ci ne sont pas respectées.

Les incendies «sont beaucoup moins nombreux qu’en 2020 et 2019», notamment grâce à un déploiement plus important de personnel militaire pour surveiller les zones à risques, a souligné le vice-ministre. Selon les données officielles du gouvernement, en 2019, 5’305’502 hectares auraient été dévastés par les incendies, et 5’021’820 hectares en 2020.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires