Commerce: Les internautes se gaussent du Black Friday

Publié

CommerceLes internautes se gaussent du Black Friday

Ils sont des milliers de consommateurs à se ruer avec frénésie dans les boutiques aux États-Unis, mais aussi en Europe. Tour d'horizon dans les réseaux sociaux.

par
Pascal Schmuck
Le Black Friday est souvent un univers impitoyable.

Le Black Friday est souvent un univers impitoyable.

Keystone

Pour de nombreux analystes, le Black Friday, Vendredi noir en anglais, n'est plus ce qu'il était. Tout au plus est-il devenu un jour de soldes comme tant d'autres. Pour le Washington Post, l'habitude des consommateurs de se tourner vers le commerce en ligne a sonné le glas des foires d'empoigne d'antan.

Finies donc les bousculades, insultes et autres attitudes agressives dans les centres commerciaux lors de ce vendredi qui suit le repas de Thanksgiving? A voir les témoignages sur les réseaux sociaux, le doute est toutefois permis.

Un exemple d'une ouverture des portes lors d'un Black Friday

Footage from Game Gateway apparently ... madness of #BlackFriday continues pic.twitter.com/Pjji9fjnxE— TiaraRay (@SydenhamStekkie) November 24, 2017

Ou encore

Black Friday you can miss me????#BlackFriday#BlackFridaygame#BlackFriday2017#BlackFridayDealspic.twitter.com/dWhoXaAoqN— uSiyanda (@_Siyanda_Mngoma) November 24, 2017

Il faut donc avoir les nerfs bien accrochés et ne pas hésiter à jouer des coudes

#BlackFriday - Another store opens... On your marks, get set, go! Reporter @MikeMarillier was clever to stay out of the way. pic.twitter.com/SbjEJPY6P5— eNCA (@eNCA) November 24, 2017

Certains n'ont pas hésité à camper devant les centres commerciaux pour être sûrs d'être les premiers servis.

WATCH: Eager shoppers camp out, prepare for holiday sales https://t.co/FRsgidyFWN via @ReutersTV#Thanksgiving#BlackFridaypic.twitter.com/l71DAWHVrX— Reuters Top News (@Reuters) November 24, 2017

Ce sont surtout les produits électroniques comme les télévisions qui partent en premiers.

Une petite pensée pour les employés des centres commerciaux lors du Black Friday.

Le stress n'épargne pas non plus ceux qui préfèrent tenter leur chance en ligne puisque les serveurs des différents magasins sont souvent surchargés, comme l'illustre avec humour un internaute.

Si le Black Friday fait partie des traditions américaines, la frénésie n'a pas franchi l'Atlantique. En tout cas, la Grande-Bretagne n'en a pas perdu son flegme pour autant.

En Afrique du Sud en revanche, la fièvre du Black Friday a saisi les clients du Parow Shopping Centre dans la ville du Cap.

Massive queue here at Parow shopping centre where customers are trying to get into a store which has closed its doors temporarily due to being too full. Tense atmosphere. #BlackFridaypic.twitter.com/VrfJJ3buu7— Anthony Molyneaux (@AJGMolyneaux) November 24, 2017

This is really sad #blackfridaypic.twitter.com/llCxMUwILU— hernameis_bassie (@BassieMagoro) November 24, 2017

A Athènes, les consommateurs font la queue pour les bonnes affaires.

La Suisse n'échappera pas non plus au Black Friday. Alors que cette journée de soldes, qui n'est entrée dans les mœurs helvétiques que depuis 2015, les Suisses se disent prêts à dépenser 300 francs à cette occasion.

Ton opinion