Placements: Les investisseurs optimistes à long terme
Publié

PlacementsLes investisseurs optimistes à long terme

Selon l'UBS, près de la moitié des détenteurs de capitaux prévoient de maintenir stables leurs placements en actions. Un tiers vont même augmenter leurs investissements.

A long terme, 70% des 4108 personnes interrogées demeurent confiantes quant aux perspectives économiques dans leur région.

A long terme, 70% des 4108 personnes interrogées demeurent confiantes quant aux perspectives économiques dans leur région.

Keystone

Les investisseurs et entrepreneurs restent optimistes à long terme malgré une forte baisse de la confiance pour les prochains mois en raison de la propagation du coronavirus. Au niveau mondial, 47% des détenteurs de capitaux prévoient de maintenir stables leurs placements en actions tandis que 37% vont augmenter leurs investissements, indique mercredi le relevé périodique d'UBS.

Selon l'enquête menée en avril, ce sont en particulier les investisseurs aux Etats-Unis qui se montrent inquiets à court terme. La part des optimistes dans ce pays est passée de 68% à 30% tandis que l'Europe hors Suisse enregistre la moins forte baisse, de 58% à 50%. En Suisse, uniquement 28% des détenteurs de capitaux se montrent encore optimistes pour les prochains mois alors qu'ils étaient encore 47% trois mois plus tôt.

Plus des deux tiers des sondés confiants

A long terme, 70% des 4108 personnes interrogées demeurent confiantes quant aux perspectives économiques dans leur région, soit un taux quasi inchangé par rapport à l'enquête précédente.

Par ailleurs, au niveau global 23% des investisseurs estiment que le moment est propice à l'achat d'actions et 61% attendent que les cours diminuent de 5 à 20% supplémentaires. En Suisse, environ 35% prévoient d'investir davantage dans des titres d'entreprises au cours des six prochains mois.

En général, les entrepreneurs se montrent également positifs sur les perspectives à long terme et gardent la volonté d'investir dans leurs propres entreprises. Quelque 61% se disent optimistes pour leur entreprise, contre 73% lors de l'enquête précédente. En outre 27% envisagent d'embaucher davantage, contre 17% qui prévoient de réduire leurs effectifs.

Du 1er au 20 avril 2020, UBS a interrogé 2928 investisseurs et 1180 entrepreneurs dans 14 pays dont les actifs sont d'au moins 1 million de dollars (pour les investisseurs) ou dont le chiffre d'affaires s'élève à au moins 1 million de dollars avec au moins un employé autre qu'eux-mêmes (pour les entrepreneurs).

(ats)

Votre opinion