Elections fédérales 2015: Les jeunes des partis bourgeois appellent à faire bloc
Publié

Elections fédérales 2015Les jeunes des partis bourgeois appellent à faire bloc

Les présidents des sections jeunes de l'UDC, du PLR et du PDC demandent à leurs aînés de collaborer, de se rapprocher plus étroitement en vue des élections fédérales de 2015.

Le Palais fédéral à Berne. La perspective des élections fédérales de 2015 commence à mobiliser les partis politiques

Le Palais fédéral à Berne. La perspective des élections fédérales de 2015 commence à mobiliser les partis politiques

C'est ce que demandent les présidents des sections jeunes des trois partis bourgeois. Ils veulent que les trois formations constituent un pendant au bloc de gauche.

Des apparentements de listes

Cet appel n'a pas été discuté auparavant avec les présidents de l'UDC, du PLR et du PDC, a dit Maurus Zeier, président des Jeunes PLR, interrogé suite à la diffusion vendredi 17 octobre d'un communiqué commun des trois sections jeunes. Il n'a encore rien entendu de la part de Philipp Müller, le président du PLR suisse, mais les réactions dans les réseaux sociaux sont positives, a-t-il précisé.

Les sections jeunes ne veulent pas donner des ordres à leurs aînés, mais elles suggèrent que des apparentements de listes soient examinés entre les partis bourgeois cantonaux, poursuit M. Zeier. Lors d'apparentements, il ne s'agit pas d'une réelle collaboration politique, mais le but est que les voix résiduelles d'un parti demeurent au sein d'un même bloc.

La gauche fait cause commune

Il est de notoriété publique que les partis de gauche font cause commune, souligne le communiqué publié vendredi par les trois sections jeunes. La menace existe qu'en 2015, comme par le passé, les partis de gauche soient surreprésentés dans l'attribution des sièges parce que les partis bourgeois ont fait cavalier seul.

Il faut parer à ce danger, estiment les présidents Maurus Zeier, des Jeunes PLR, Anian Liebrand, des Jeunes UDC, et Jean-Pascal Ammann, des Jeunes PDC. Leurs sections ont démontré à plusieurs reprises ces derniers mois à quoi doit ressembler la collaboration bourgeoise. Ils ont en effet travaillé main dans la main sur plusieurs campagnes ou dossiers, rappellent-ils.

Le PDC ne veut pas de l'UDC

L'appel devrait toutefois rester lettre morte au PDC. Il y a un mois environ, son président Christophe Darbellay a sommé le PLR de choisir s'il veut faire des apparentements avec le PDC ou avec l'UDC en vue des élections fédérales.

Si le PLR opte pour des apparentements avec l'UDC, le PDC exclut de le faire avec le PLR, avait dit M. Darbellay dans une interview.

(ats)

Votre opinion