Publié

ElectionsLes jeunes socialistes lancent la campagne pour les fédérales

La Jeunesse socialiste suisse (JSS) a lancé ce week-end à Berne sa campagne pour les élections fédérales d'octobre.

Les jeunes socialistes lancent la campagne des élections fédérales.

Les jeunes socialistes lancent la campagne des élections fédérales.

Keystone

Les délégués de la JSS ont également adopté un papier de position pour une politique socialiste de paix.

Réunie en assemblée annuelle sous la devise «Clairement à gauche», la JSS indique viser 1% des votes sur l'ensemble de la Suisse et deux membres supplémentaires au Conseil national. Ces objectifs doivent être atteints par une campagne sur le terrain dans les 26 cantons, selon son communiqué.

La JSS a également adopté un papier de position pour une politique de paix. La lutte internationale pour la paix est un devoir prioritaire de la politique suisse, selon les jeunes socialistes. Présente à Berne, l'ancienne conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey a estimé qu'aujourd'hui, «nous parlons trop peu de politiques étrangères et de la paix. Le monde change rapidement et inexorablement. Il a besoin de notre engagement».

Avec ses exportations d'armes, son laxisme avec le blanchiment d'argent et sa politique d'isolement, la Suisse fait, aujourd'hui, partie des problèmes plutôt que des solutions, écrit la JSS.

Force rassembleuse

Dans son discours, le conseiller fédéral Alain Berset a appelé de ses voeux une Suisse où les plus faibles ont une chance et une force rassembleuse qui applique «une politique de cohésion sociale et culturelle».

Dimanche, les quelque 250 délégués ont adopté une autre position, au sujet de la formation professionnelle, et ont lancé une campagne pour les droits des apprentis.

La JSS appelle à un meilleur contrôle de l'apprentissage par les cantons, plus de démocratie dans les établissements de formation professionnelle, un salaire minimum pour les apprentis, la garantie d'un emploi en fin de formation et deux heures rémunérées par semaine pour se former à l'école professionnelle.

Enfin, huit membres sortants du comité directeur ont été réélus. La Vaudoise Muriel Waeger, 20 ans, y fait son entrée.

(ats)

Votre opinion