Actualisé 21.07.2020 à 17:26

BienneLes joueurs d’échecs ne portent pas de masque, l’arbitre si!

Drôle d’ambiance au 53e Festival international d’échecs de Bienne, où les Grands Maîtres jouent séparés par un plexiglas.

par
Vincent Donzé
Au 53e Festival international d’échecs de Bienne, l’arbitre est masqué, mais pas les Grands Maîtres.

Au 53e Festival international d’échecs de Bienne, l’arbitre est masqué, mais pas les Grands Maîtres.

V.Dé

Porter le masque, pour un joueur d’échecs, c’est une gêne qui ne favorise pas la concentration. Au 53e Festival international d’échecs de Bienne, organisé du 18 au 29 juillet en dépit de la pandémie, mais sans public, les Grands Maîtres respirent librement, au contraire de l’arbitre. Mais des plexiglas séparent les échiquiers en deux, avec une ouverture pratiquée pour les mains. Une protection qui permet aux participants de conserver les distances habituelles.

«Le soir, après chaque ronde, toutes les pièces sont désinfectées», précise le président du comité d’organisation Peter Bohnenblust. Idem pour les plateaux et les pendules actionnées après chaque coup joué.

Continent européen

Le Coronavirus a contraint les organisateurs à n’inviter que huit Grands Maîtres vivant sur le continent européen. «Nous avons mélangé les générations et cela promet des parties excitantes», ont martelé les organisateurs. Le benjamin est l’Allemand Vincent Keymer (15 ans), le vétéran est l’Anglais Michael Adams (49 ans).

Les organisateurs misent sur le régional de l’étape, le Bernois Noël Studer (23 ans), vainqueur du championnat suisse 2016 quand il était encore junior. L’année suivante, il devenait le plus jeune Suisse à obtenir le titre de Grand Maître.

Sur l’estrade du tournoi des Grands Maîtres, le plexi laisse passer les mains. Ouf…

Sur l’estrade du tournoi des Grands Maîtres, le plexi laisse passer les mains. Ouf…

V.Dé

Pour le tournoi des Maîtres, par contre, il s’agit de respecter une distance de 1,5 mètre. Les tables sont plus larges et du coup, les joueurs devront se lever. Dès lors, lorsqu’il appuie sur le bouton qui stoppe son temps et active celui de son adversaire, un joueur bénéficie de 45 secondes d’incrément au lieu des 30 secondes de bonus habituelles.

Samedi, en ouverture du festival, Le Grand Maître indien Pentala Harikrishna a emporté le tournoi Accentus Chess960. Cette première journée était l’occasion pour les participants de se familiariser avec les mesures de protection helvétiques liées à la pandémie.

Plan salué

Dimanche, le Palais des Congrès n’est pas la ruche habituelle quand arrive le plus vieux festival d’échecs européen. Le plan de protection sanitaire a été salué, mais Covid-19 oblige, des tournois ont été supprimés. «Nous avons annulé tous nos tournois en cadence rapide car les joueurs touchent les pions rapidement et ces derniers n’ont donc pas le temps d’être désinfectés à chaque fois», a détaillé Paul Kohler, secrétaire général et directeur du Triathlon des Grands Maîtres, cité par «Le Journal du Jura».

«Nous ne pouvons tolérer que 300 personnes dans la zone du tournoi, mais le public suit les parties sur notre site», indique le président du comité d’organisation Peter Bohnenblust, convaincu que le festival est une manne bienvenue pour les hôtels et les restaurants.

«Nous ne pouvons tolérer que 300 personnes dans la zone du tournoi»

Peter Bohnenblust, président du Festival d’échecs de Bienne
Le président Peter Bohnenblust est satisfait du déroulement des différents tournois.

Le président Peter Bohnenblust est satisfait du déroulement des différents tournois.

V.Dé

Les organisateurs ont d’abord envisagé de fournir des échiquiers individuels à chaque participant, mais ils ont pu revoir leur plan lorsque la distance minimale est passée de 2 m à 1,5 m. «Les joueurs peuvent jouer à cette distance sur un même échiquier mais devront se déplacer un peu plus à chaque coup», a précisé Paul Kohler.

Pour marquer l’édition 2020, un «tournoi spécial Corona» est organisé. «Ce tournoi est ouvert à tous, amateurs et grands maîtres, sans invitation et pour 150 personnes maximum», a expliqué Paul Kohler. Une compétition gratuite appelée «Vinetum» a aussi été mise sur pied pour les écoliers jusqu’à 16 ans. Les finales des championnats suisses juniors seront disputées du dimanche 26 au mercredi 29 juillet.

www.bielchessfestival.ch

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé