Publié

Canular de KateLes larmes de l'animatrice en direct à la TV

La co-auteur du canular royal, en larmes, évoque la famille de l'infirmière dans une interview télévisée.

par
LeMatin.ch

Mel Greig, animatrice de radio co-auteur du canular, n'a pu retenir ses larmes lors de son interview à la TV.

La co-présentatrice de l'émission de radio australienne au centre du scandale du canular royal en Grande-Bretagne est venue s'expliquer lundi à la télévision sur la tragédie, évoquant, en larmes, la famille de l'infirmière décédée.

«Je n'arrête pas d'y penser», a déclaré Mel Greig à la chaîne Seven Network à propos de la mort de l'infirmière qui avait passé mardi dernier l'appel des plaisantins à une collègue du service de l'hôpital King Edouard VII où se trouvait Kate, l'épouse du prince William. Jacintha Saldanha, 46 ans et mère de deux enfants, a été retrouvée morte quelques jours plus tard, un suicide selon la presse britannique qui en rend responsables les deux présentateurs australiens.

«J'espère qu'ils sont OK»

«Ma première question a été de savoir si elle était mère de famille. J'espère qu'ils sont OK, vraiment», a-t-elle confié pour la première fois depuis les événements. Dans une interview à une chaîne concurrente, Nine Network, Greig a ajouté: «Je me suis dit que j'aurais simplement voulu leur tendre les bras, les étreindre fort et leur dire pardon».

Mel Greig et Michael Christian, deux présentateurs de la radio 2Day FM suspendus d'antenne depuis, ont contacté l'hôpital londonien où Kate était soignée pour des nausées liées à sa grossesse, en se faisant passer pour la reine et le prince Charles. Abusée par le subterfuge, Jacintha Saldanha leur avait passé sa collègue qui leur avait donné des nouvelles de la jeune femme.

Michael Christian s'est dit accablé par la nouvelle de la mort de l'infirmière dont les causes devraient être connues cette semaine. «Consterné, écœuré, abattu et évidemment (...) nos plus sincères condoléances vont à la famille et aux amis», a-t-il déclaré à la chaîne Nine. La radio 2Day FM a indiqué lundi avoir tenté de joindre cinq fois l'hôpital afin de discuter de l'enregistrement avant qu'il soit diffusé.

«Il est vrai de dire que nous avons tenté de contacter ces personnes à de multiples occasions», a déclaré le directeur général de Southern Cross Austereo, le groupe propriétaire de la radio de Sydney. «Nous les avons appelés pour discuter de ce que nous avions enregistré», a ajouté Rhys Holleran. «Nous avons essayé pas moins de cinq fois» car «nous voulions parler (de l'enregistrement) avec eux».

Emission supprimée

Dimanche soir, à l'issue d'une réunion d'urgence, la direction du groupe propriétaire de la radio avait évoqué une mort «imprévisible» et indiqué souhaiter revoir ses procédures de diffusion. Southern Cross, qui possède de nombreux médias à travers le pays, a décidé de proscrire jusqu'à nouvel ordre tous les canulars de ce genre de ses antennes. Il a également supprimé l'émission au cœur de la polémique, Hot 30. Vendredi, le prince William et la duchesse de Cambridge – sortie de l'hôpital – se sont déclarés «profondément attristés» par le décès de l'infirmière.

Démenti de l'hôpital

De son côté, l'hôpital londonien victime du canular a assuré lundi n'avoir eu aucun contact avec la radio après cet incident, alors que la station affirme avoir tenté de joindre cinq fois l'établissement avant de diffuser l'enregistrement. «A la suite de ce canular, la radio n'a parlé avec aucun membre de la direction de l'hôpital, ni avec aucun membre de la société qui s'occupe de nos relations avec la presse», a indiqué un porte-parole de l'hôpital King Edward VII, dont une infirmière, abusée par le canular, est décédée vendredi dans des circonstances non encore éclaircies.«»

Votre opinion