Football: Les limites de la classe biberon
Actualisé

FootballLes limites de la classe biberon

Le FC Sion aura besoin d'autres choses que son attaque à 19 ans de moyenne d'âge pour gagner enfin en Super League.

Onze tirs, trois cadrés et une grosse occasion de but et demi. C'est tout ce qu'a réussi à produire la très jeune attaque sédunoise, dimanche, face à un GC tout aussi jeune et inoffensif. Dès que Carlitos ou Adryan ne sont pas là, les espoirs jouent, mais ne dansent pas dans les défenses adverses. Au final, ça fait un vilain 0-0 et ça ajoute des doutes à une formation qui n'a pas besoin de ça.

On ne peut pas en vouloir à la famille Constantin. Honnêtement, moi je fais pareil à Football Manager: acheter des p'tits jeunes pas chers et essayer de les revendre dix fois le prix pour recommencer l'année suivante. La différence, c'est que moi j'investis une cinquantaine de francs pour l'achat du jeu, tandis que le président valaisan et son fils y investissent dans la vraie vie leur fortune personnelle.

Au vu des droits TV en Super League et des possibilités de développement d'un club sis dans une ville de quelque 35 000 habitants, les patrons du club valaisan n'ont guère le choix, s'ils veulent pérenniser leur équipe dans l'élite nationale. Il faut réussir du «trading» de joueur pour tenter de gonfler le budget et aller jouer l'Europe, ce qui vous permettra ensuite d'encore mieux exposer vos bijoux de famille.

Reste que l'exercice touche vite à ses limites, quand les anciens chargés d'encadrer cette jeune et joyeuse troupe sont sur le flanc. Dimanche, le FC Sion a été cohérent jusqu'à 30 mètres du but adverse. Ensuite, plus rien. Il a même fallu un Kevin Fickentscher à son affaire pour éviter une défaite qui aurait fait mal. Le public de Tourbillon s'est agacé et sa troupe n'a pas réussi à se libérer. C'est ce qu'on appelle un cercle vicieux.

Il convient dorénavant à Murat Yakin de réussir à rendre ce cercle vertueux et de lancer la machine voulue par Christian Constantin, après la vente de Matheus Cunha pour quelque 20 millions de francs au RB Leipzig l'été dernier. Moussa Djitté, notamment, a une bonne gueule de future plus-value. Mais pour ça, il faut déjà éviter la relégation qui enrayerait la machine pour longtemps.

Sion - GC 0-0

Tourbillon, 9100 spectateurs. Arbitres: Klossner, Zgraggen/Sbrissa.

Sion:Fickentscher; Maceiras, Ndoye, Neitzke, Lenjani; Kouassi, Song (72e Kasami); Fortune (72e Uldrikis), Toma, Djitté; Khasa (82e Abdellaoui).

GC: Lindner; Cvetkovic, Ajeti, Rhyner; Lavanchy, Bajrami, Holzhauser, Doumbia; Jeffren (88e Ngoy), Bahoui (75e Pinga), Pusic (79e Kamber).

Notes:Sion sans Mitryushkin, Maisonnial, Bamert, Adryan, Grgic, Carlitos, Kukeli, ni Angha. GC sans Nathan, Basic, Sigurjonsson, Tarashaj, ni Djuricin (tous blessés).

Avertissements:12e, Doumbia (jeu dur); 31e, Fortune (jeu dur); 33e, Lenjani (simulation); 41e Ndoye (jeu dur).

Votre opinion