07.11.2020 à 20:45

BasketballLes Lions de Genève sont renversants

Les Genevois, qui n’avaient plus battu Fribourg Olympic depuis le 16 mars 2019 en championnat, ont enfin réussi à prendre le dessus sur le champion (70-63).

par
Christian Maillard
Le Fribourgeois Arnaud Cotture (à dr.) face au Genevois Timi Derksen, samedi à la salle du Pommier.

Le Fribourgeois Arnaud Cotture (à dr.) face au Genevois Timi Derksen, samedi à la salle du Pommier.

KEYSTONE

Il n’a manqué que la grosse caisse et du bruit dans les gradins; en un mot, la cerise sur le gâteau. Pour le reste, qu’il y ait du monde ou pas, un choc entre les Lions de Genève et Fribourg Olympic reste toujours un choc plutôt chic dans le petit monde helvétique de la sphère orange.

Dans une salle du Pommier qui résonnait creux, si ce n’est le crissement des chaussures sur le parquet, le duel entre les deux grosses écuries du championnat a tenu toutes ses promesses. Même s’il n’a pas encore atteint des sommets, normal à ce stade de la saison et avec cette pandémie qui chamboule constamment le calendrier.

Grosses bagarres sous les panneaux

Comme c’était déjà le cas il y a cinq semaines lors de la Super Coupeoù Olympic l’avait emporté 71-58 -, il y a eu énormément d’intensité. C’est toujours le cas lorsque ces deux formations qui se connaissent par cœur se retrouvent: il y a eu de grosses bagarres sous les panneaux, d’où de nombreux «marchés», de tirs manqués et de balles perdues. Mais quelles défenses, quelle débauche d’énergie pour un match plutôt sympa et renversant.

«C’est l’équipe la plus agressive qui s’imposera» avait déclaré le coach des Fribourgeois, Petar Aleksic, avant la partie. Pour lui, l’entame de la partie serait importante. Mais elle n’a pas été décisive. Ses joueurs avec un Arnaud Cotture et Alexander Hart qui retrouvaient des paniers qu’ils avaient tant mitraillé la saison dernière, ont d’ailleurs été les premiers à sortir les crocs et à se jeter sur tous les ballons pour prendre un avantage longtemps confortable (13-20, 7e) en début de rencontre. Avant que les Lions ne reviennent gentiment mais sûrement dans le match. Un bon rebond d’Ive Ivanov par-ci, un deuxième par-là, un tir à trois points de Roberto Kovac réussi par là, un autre de Donatas Sabeckis et l’écart a fondu comme l’avance de Trump en Géorgie ou en Pennsylvanie.

Relâchement coupable dans le 3e quart

Le duel, à l’image de la course à la Maison blanche, est resté serré jusqu’au bout. Sous l’impulsion de Tim Derksen, de Jérémy Jaunin et de Roberto Kovac, les Lions ont pris à leur tour de la hauteur (40-33, 19e) avant qu’un relâchement coupable au 3e quart ne profite encore une fois à un champion qui n’avait plus perdu en championnat face aux Genevois depuis le 16 mars 2019, quand il y avait encore du monde dans les gradins. Mais malgré un sursaut (53-53, 33e), le bondissant Marquis Jackson (17 points), le puissant Dominic Morris (12 points) et le virevoltant Cotture (13) n’auront pas le dernier mot. Les Lions de Genève, plus forts ce samedi dans les airs et finalement plus agressifs que les visiteurs ont fini par remporter ce choc en y ajoutant du panache à deux minutes du terme. Une action d’anthologie amorcée par Sabeckis et conclu par Eric Adams par un smash ravageur. Cela aurait mérité du monde, une ovation du public. Dommage. Mais il y aura d’autres duels entre les Lions et Olympic. Si le Covid le veut bien...

Neuch’ gagne à Lugano

Dans l’autre rencontre de la soirée, Union Neuchâtel a pour sa part enchaîné sur sa bonne dynamique de début de saison. Les Neuchâtelois sont allés s'imposer à Lugano sur le score de 71-83. Ils ont profité notamment d'un Griffin Kinney très précis, qui a terminé la rencontre avec 23 unités au compteur, à 10/13 au shoot. L'Américain de 2m03 a aussi capté 8 rebonds.

Lions de Genève - Fribourg Olympic 70-63 (40-33)

Salle du Pommier. 50 spectateurs.

Arbitres: MM. Clivaz, Michaelides et Vitalini.

Quarts: 21-22; 19-11; 9-15; 21-15.

Lions de Genève: Derksen 16, Nzege 4, Sabeckis 15, Ivanov 9, Kovac 11; Adams 3, Jurkovitz 3, Jaunin 5, Maruotto, Kuba 4.

Fribourg Olympic: Jackson 17, Barnette 4, Morris 12, Hart 4, Cotture 13; Garrett 4, Gravet 4, Zinn 3, Schommer.

Notes: Fribourg Olympic sans Solca, Mbala (blessés) ni Crockett (surnuméraire).

Au tableau: 5e 9-14; 10e 21-22; 15e 29-28; 20e 40-33; 25e 43-39; 30e 49-48; 35e 56-53.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Jim La Foudre

07.11.2020 à 21:30

Un bon conseil allez voir les chiffres publiés par l'Agefi et vous verrez qu'il n'y a rien de terrible. On continue à nous enfumer avec ce virus

Borgne

07.11.2020 à 21:30

Neuchatel pas Boncourt....