Prévention des accidents: Les loisirs sont plus risqués qu'on ne l'imagine
Actualisé

Prévention des accidentsLes loisirs sont plus risqués qu'on ne l'imagine

Chaque année, environ un million de personnes se blessent durant leurs loisirs en Suisse et plus de 2'200 décèdent, révèle le Bureau de prévention des accidents.

Le bpa avait lancé l'alerte en mai, révélant que le nombre d'accidents, parfois graves, causés par les trampolines de jardin était en hausse. (photo d'illustration/archives)

Le bpa avait lancé l'alerte en mai, révélant que le nombre d'accidents, parfois graves, causés par les trampolines de jardin était en hausse. (photo d'illustration/archives)

Keystone

La statistique 2015 du Bureau de prévention des accidents (bpa) révèle aussi les comportements des automobilistes ou des seniors.

Les accidents non professionnels constituent un réel défi en matière de santé publique. Outre les souffrances physiques et psychiques, ces accidents occasionnent des coûts matériels de plus de 11 milliards de francs, rappelle mardi le bpa dans un communiqué.

Les automobilistes respectent les limitations

La statistique annuelle STATUS du bpa se fonde sur les données relatives aux accidents. Elle met également l'accent sur les comportements et les opinions des usagers et des citoyens dans les domaines de la circulation routière, du sport et des loisirs, en se fondant sur un sondage représentatif effectué auprès de la population.

Dans le domaine de la circulation routière, 68% des automobilistes indiquent par exemple qu'ils conduisent rarement ou jamais plus vite qu'autorisé. De plus, 77% disent ne jamais prendre le volant après avoir bu deux verres d'alcool ou plus.

Trampolines répandus

Au rayon sport, la statistique indique notamment que les trampolines de jardin sont de plus en plus répandus. Parmi les 1012 personnes interrogées, quelque 24% des ménages avec enfants en possédant un. Conséquence, les accidents sont en hausse également.

La plupart concernent des enfants ou des jeunes entre 4 et 15 ans. «Les causes des accidents sont des sauts dangereux comme des sauts périlleux, des chutes non contrôlées, des collisions avec d'autres usagers, le contact avec les ressorts ou le cadre du trampoline», précise le bpa. Les parties du corps les plus exposées aux blessures sont la nuque, les bras, les jambes, la tête et le visage.

Le bpa avait lancé l'alerte en mai, appelant à la prudence et au respect des règles. Une norme entrée en vigueur cette année prévoit que les nouveaux trampolines doivent être équipés d'un filet de protection. Selon les sondés, 91% de leurs engins sont contrôlés au moins une fois par an, et 77% sont équipés d'un filet.

Chutes des seniors

Enfin, dans le domaine des loisirs et de l'habitat, 87% des personnes des quelque 500 personnes de plus de 65 ans interrogées disent faire quelque chose pour se maintenir en forme, 86% se nourrir de façon ciblée et 72% utiliser des aides techniques de type main courante.

Les accidents qui se produisent dans ce domaine sont le plus souvent des chutes. Ils concernent chaque année plus de 270'000 personnes en Suisse. Plus de 1300 d'entre elles décèdent des suites de leurs blessures. Dans 95% des cas, ce sont des personnes âgées. Nombre de chutes peuvent être évitées ou amoindries en éliminant les sources de faux-pas, et en pratiquant une activité physique ciblée, rappelle encore le bpa.

(ats)

Votre opinion