Publié

LogementLes loyers ont pris l'ascenseur en 2011

Compte tenu du faible renchérissement, le prix des loyers a fortement grimpé l'an dernier. La demande reste très forte et n'est pas près de s'affaiblir en raison notamment de l'immigration en hausse.

L'augmentation en Suisse romande n'a pas été aussi forte qu'en Suisse alémanique.

L'augmentation en Suisse romande n'a pas été aussi forte qu'en Suisse alémanique.

L'offre de logements à louer progresse, mais ne sera pas excédentaire avant longtemps, selon l'indice homegate.ch du marché des loyers publié mercredi.

Depuis la fin de l'année 2008 jusqu'au milieu de 2011, l'augmentation du prix des loyers s'était ralentie. Mais passé cette période, les loyers ont à nouveau pris l'ascenseur.

L'augmentation mesurée par homegate.ch et la Banque Cantonale de Zurich s'est établie à 1,8% l'année dernière en comparaison avec 2010. Le faible renchérissement (-0,5% en novembre 2011 et 1,1% en décembre 2010) s'ajoute à cette hausse et l'augmentation des prix peut donc être considérée comme très importante.

Hausse la plus nette à Berne et Zurich

La hausse des loyers la plus nette est enregistrée dans les régions de Berne (+2,3 et Zurich (+2,1%). En 2010, l'augmentation se chiffrait à 1,1% dans ces deux régions. La hausse est considérable en Suisse centrale (+2,8%) alors qu'elle n'est que de 0,8% en Suisse romande (+1,1% en 2010).

Les loyers des nouveaux appartements progressent plus fortement (+3,1 que ceux des logements anciens (+1,6%).

La demande de logements à louer demeure très forte en Suisse. L'immigration continue à augmenter et le solde migratoire devrait être nettement plus élevé en 2011 qu'en 2010. L'immigration est le principal facteur d'augmentation de la demande de logements et, selon homegate.ch, il ne va pas s'affaiblir.

L'offre jusqu'ici ne parvenait pas à répondre à l'accroissement de la demande, surtout dans les grandes villes. Mais un renversement de la tendance pourrait maintenant se dessiner. Durant les six premiers mois de 2011, le nombre des autorisations de construire a sensiblement progressé, surtout dans les cinq plus grandes agglomérations, Bâle, Berne, Genève, Lausanne et Zurich, donc les endroits précisément où les prix des loyers ont le plus fortement augmenté ces dernières années.

L'intensification considérable de la construction en Suisse pourrait déboucher sur une offre excédentaire dans les endroits les moins recherchés. Mais pour l'année 2012, l'étude considère que l'augmentation de l'offre se contentera de progresser de 1,5 à 2%.

(AP)

Ton opinion