Suisse – Les maçons prêts à lutter pour de meilleures conditions de travail
Publié

SuisseLes maçons prêts à lutter pour de meilleures conditions de travail

Plus de 250 maçons de toute la Suisse se sont réunis à Olten pour discuter du renouvellement à venir de la convention nationale. Ils demandent notamment une meilleure protection de leur santé.

Après leur assemblée, les maçons se sont réunis sur le pont de la gare d’Olten pour une action symbolique.

Après leur assemblée, les maçons se sont réunis sur le pont de la gare d’Olten pour une action symbolique.

Manu Friederich

Ce samedi, plus de 250 maçons de toute la Suisse se sont réunis à Olten (SO) pour les états généraux des travailleurs de la construction – leur première rencontre centrale de l’année. Ils y ont discuté du renouvellement à venir de la convention nationale (CN) du secteur principal de la construction qui expire à la fin de l’année et doit être renégociée, explique le syndicat Unia dans un communiqué de presse.

Les maçons demandent de meilleures conditions de travail. «L’accent est mis sur une meilleure protection de la santé et sur la fin du vol d’heures», précise Unia. Parmi leurs revendications se trouvent les éléments suivants:

  • «Des règles claires pour l’arrêt du travail lors de fortes intempéries et de températures extrêmes.

  • Des journées de travail moins longues.

  • Une meilleure protection contre le licenciement des travailleurs âgés.

  • Le temps de déplacement entièrement payé, la fin du vol d’heures.

  • Une semaine de vacances de plus pour compenser la pression croissante.

  • Une pause supplémentaire payée.

  • Des chantiers propres avec davantage de toilettes.»

Présente à Olten, une délégation aux négociations a présenté la position de la Société suisse des entrepreneurs (SSE): «des journées de travail plus longues, encore plus d’heures supplémentaires et en même temps des réductions de salaire. En été en particulier, des semaines de travail jusqu’à 50 heures devraient être la norme», liste le communiqué d’Unia qui précise que «dans sa communication publique, la Société suisse des entrepreneurs menace ouvertement d’un vide conventionnel si les maçons n’entrent pas en matière sur leurs revendications de démantèlement».

Les maçons n’entendent pas rester les bras croisés face à cette «attaque frontale». «Nous construisons les maisons, les usines, les routes, les ponts et les tunnels. Nous faisons ainsi en sorte que tout le monde vive bien, que les entreprises produisent et que le trafic circule. Pourquoi y a-t-il si peu de respect pour nous et pour notre santé?», a résumé l’un d’eux.

Pour lancer un signal fort, ils appellent désormais à une grande manifestation le 25 juin à Zurich.  «Nous sommes prêts à lutter pour de meilleures conditions de travail et pour une bonne convention!», ont-ils averti.

Pénurie de personnel qualifié

(comm/aze)

Votre opinion

0 commentaires