États-Unis: Les manifestants se scellent les pieds dans le ciment

Actualisé

États-UnisLes manifestants se scellent les pieds dans le ciment

Pour protester contre le supplément de prix que demande Starbucks pour le lait végane, des membres de PETA se sont littéralement plantés devant une enseigne.

par
Michel Pralong
Deux des manifestantes les pieds coulés dans le ciment.

Deux des manifestantes les pieds coulés dans le ciment.

PETA

Pour éviter de se faire évacuer par la police, des manifestants ont déjà trouvé l’astuce de se coller la main sur le lieu de leur protestation. On avait vu cela en Suisse, avec notamment les membres de Renovate Switzerland, collés sur le pont du Mont-Blanc à Genève.

Cette méthode a également été utilisée par l’acteur James Cromwell dans un Starbucks. Lui et un acolyte protestaient contre le supplément de prix réclamé par le magasin de café pour le lait végane. Une manifestation organisée par l’association de défense des animaux PETA.

Cette dernière vient de perfectionner la méthode puisque, toujours pour protester contre l’inégalité de tarifs entre lait animal et lait végane, des militants de l’association se sont coulé les pieds dans un bloc de ciment devant un Starbucks de Nashville, aux États-Unis. La rue a été fermée un long moment et les manifestants ont fini par être «déracinés». L’un d’eux a dû être emmené à l’hôpital à cause de douleurs aux pieds dues à son immobilisation dans le ciment, selon le «Daily Mail».

Starbucks n’a toujours pas changé sa pratique: elle offre une larme de lait végane à qui le demande, mais taxe de 50 à 90 cents en plus pour celui qui en met davantage dans son café. Paul Mc Cartney a envoyé une lettre ouverte au PDG de Starbucks dans laquelle il soutient les revendications de PETA:

Ton opinion